Friedrich Adolf Krummacher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Friedrich Adolf Krummacher
Description de l'image FriedrichAdolfKrummacher.jpg.
Naissance
Tecklenburg, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès
Brême, Allemagne
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture allemand

Friedrich Adolf Krummacher, né le 13 juillet 1767 à Tecklenburg (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) et mort le 4 avril 1845 à Brême, est un écrivain allemand.

Krummacher étudia la théologie à Duisbourg et la professa dans cette même ville, puis fut prédicateur dans divers pays et, en dernier lieu, à Brême.

Krummacher s’est fait une place à part dans les lettres allemandes par ses Parebeln (Paraboles ; Duisbourg, 1805), qui ont été traduites dans les diverses langues européennes, notamment en français par Teillac (Paris, 1838, in-8°) ; on y sent plus l’influence de la Bible que celle de Herder, que l’auteur s’était proposé pour modèle. Il leur a donné pour pendant Apologen und Paramuthien (Apologues et paramythes ; Ibid., 1810). On cite en outre de lui des livres édifiants et instructifs pour l’enfance, qui connurent un grand succès en leur temps.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Hymnus an die Liebe, 1801
  • Parabeln, 3 Bde., 1805-1817
  • Über den Geist und die Form der evangelischen Geschichte in historischer und ästhetischer Hinsicht, 1805
  • Die Kinderwelt. Gedicht in vier Gesängen, 1809
  • Festbüchlein, Tl. 1-3, 1808-1819
  • Apologen und Paramythien, 1809
  • Das Wörtlein: Und, eine Geburtstagsfeier, 1811
  • Der Eroberer, eine Verwandlung, 1814
  • Johannes, 1815
  • Apostolisches Sendschreiben an die Christengemeinden von dem was noth thut zur Kirchenverbesserung, 1815 (anonyme)
  • Leiden, Sterben und Auferstehung unseres Herrn Jesu Christi, 1818
  • Fürst Wolfgang zu Anhalt, eine Reformationspredigt, 1820
  • Briefwechsel zwischen Asmus und seinem Vetter, 1820
  • Die freie evangelische Kirche, ein Friedensgruß, 1821
  • Bilder und Bildchen, 1823
  • Katechismus der christlichen Lehre, 1823
  • Die christliche Volksschule im Bunde mit der Kirche, 1823
  • St. Ansgar, 1826
  • Das Täubchen, 1828
  • Der Hauptmann Cornelius, 1829
  • Die Geschichte des Reiches Gottes nach der heiligen Schrift, andeutender Text zu von Kügelgens Bildern, 4 Hefte, 1831-45
  • Leben des heiligen Johannes, 1833
  • Briefe. Nachlese (posthume), 1911

Source[modifier | modifier le code]

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 1143