Françoise Matheran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Françoise Matheran
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
Nationalité
Activité

Françoise Matheran, née le à Paris et morte en [1], est une peintre française.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Elle s'est consacrée au travers de son œuvre à saisir l'impalpable, la limpidité de l'air, ses transparences. Elle capte les couleurs qu'exténue le brouillard, poursuit un bleu ou un gris qui vibrent, jusqu'à leur plus infimes nuances, leur épuisement même. Une étrange poésie nait alors de l'objet le plus quotidien ; et les monts de l'Auvergne, les reflets de l'eau sur une plage, un arbre qui se dresse, silhouette fragile, deviennent autant d'incantations qui célèbrent les pouvoirs de la peinture [2].

Françoise Matheran a vécu à Paris, puis en Auvergne près d'Ambert (Puy-de-Dôme), où les monts du Livradois lui ont apporté une forte inspiration, puis en Normandie, dans le Cotentin, dans le village de Barfleur[3], où elle a réalisé des séries de toiles et de pastels (bords de mer, ciels, promenade de la Hougue à Saint-Vaast, plage de Morsalines).

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Galerie Coard, Paris.
  • 1972 : Salon des Réalités Nouvelles.
  • 1973 : Salon des Réalités Nouvelles.
  • 1974 : Galerie Coard, Paris.
  • 1974 : Salon des Réalités Nouvelles.
  • 1978 : Galerie Coard, Paris.
  • 1981 : Galerie Coard, Paris.
  • 1984 : Galerie Coard, Paris.
  • 1984 : Espace Belleville, exposition de groupe.
  • 1985 : « 30 Peintres, 30 Pastels », Galerie atelier Lambert, Paris.
  • 1986 : « La Figuration », les Hauts de Belleville.
  • 1986 : Musée d'art moderne, Séoul : Pastels.
  • 1987 : Galerie Coard, Paris.
  • 1990 : Galerie Coard, Paris.
  • 1993 : Galerie Coard, Paris.
  • 1998 : Galerie Coard, Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Delarge
  2. article de France Huser dans le Nouvel Observateur, 12 avril 1998
  3. Exposition Françoise Mathéran, juillet 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]