François Joseph Liger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liger.
François Joseph Liger
Archéologue
Naissance
Crissé
Décès

François Liger est un archéologue français né à Crissé (Sarthe) le et décédé en 1907[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Chemins vicinaux, vices de la loi de 1836, idée générale d'amélioration, 1845
  • Projet d'un théâtre et d'un foyer de commerce pour la ville de Rouen, 1846
  • La Souveraineté du peuple, 1848
  • Jambes étrières et autres points d'appui dans les bâtiments, 1864
  • Dictionnaire historique et pratique de la voirie, de la police municipale, de la construction et de la contiguïté. Cours et courettes, 1867
  • Dictionnaire historique et pratique de la voirie, de la police municipale, de la construction et de la contiguïté. Pans de bois et pans de fer, 1867
  • La Ferronnerie ancienne et moderne, ou Monographie du fer et de la serrurerie, 1873-1875
  • Dictionnaire historique et pratique de la voirie, de la construction, de la police municipale et de la contiguïté. Fosses d'aisances, latrines, urinoirs et vidanges ; historique, construction, ventilation, désinfection, études des différents systèmes, application à l'agriculture, législation et jurisprudence, 1875
  • Les Égouts de Paris, 1883
  • Ruines romaines de la Frétinière : le temple, 1888
  • Le Temple romain de la Frétinière, 1889
  • La Vérité sur le ″castrum″ de Jublains, 1891
  • La ″Civitas Ouagoriton″ à Oisseau-le-Petit, 1892
  • Les Dalles tumulaires de Rouessé-Vassé, 1892
  • La Ville Rouge à Tennie, 1892
  • Le Camp des Provenchères, son temple, sa citadelle. La Voie romaine de ″Julio Magus″ à ″Condate″, 1893
  • Les Coriosolites : ″Reginea, Fano-Martis″ et ″Coriallo″, 1894
  • Les Sésuviens, la civitas Araegenue découverte à Saint-Pierre-la-Vieille, Calvados, 1894
  • Description des ruines romaines d'Oisseau-le-Petit (Sarthe), 1895
  • La Ville de ″Crouciatonnum″ à Beuzeville-en-Plain (Manche), réponse à M. Lepingard, 1896
  • La Voie militaire du Mans à Tours, ses deux ″mansiones″, 1897
  • Les Diablintes, Alet et Jublains, 1898
  • Ville du Mans, question des eaux potables, 1898
  • Les Voies militaires de la table théodosienne dans l'Ouest des Gaules, 1899
  • Découverte de la ville de ″Vacaria″ à Sargé (Loir-et-Cher), 1900
  • ″Grannona″, station de la table théodosienne et place forte du ″tractus armoricani [sic]″, 1900
  • Le Donjon de Courmenant, ses origines, ses seigneurs et possesseurs, son musée, 1901
  • Découverte de la ville romaine de Mortagne et de ses voies antiques. Notes sur les Essuins, 1902
  • Les Deux abbayes de Champagne en Rouez et Tennie (Sarthe), 1902
  • La Cénomanie romaine, ses limites, sa capitale, ses villes mortes, ses bourgs et villages, ses voies antiques ou La Cénomanie romaine, réponse à l'abbé Busson, 1903
  • Propos humoristiques contre les gloses iniques des chanoines Busson et Ledru touchant ″la Cénomanie romaine″, 1905
  • Les Osismiens : ″Vorganium, Vorgium, Gesocribate″, Is ou Kéris et ″Sabliocane″, 1907

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de son acte de naissance tiré des Archives départementales de la Sarthe, N 1813-1832, cote 5Mi 116-10, pages 72-73 : "Le vingt sept mai mil huit cent dix neuf, après midi, devant nous Julien Riviere maire officier public de l'état civil de la commune de Crissé, canton de Sillé le Guillaume Département de la Sarthe Soussigné, est comparu, (...) Ligier cultivateur en cette commune lequel nous a présenté un garçon né de ce matin a trois heures, de lui de lui déclarant et Marie le Gendre son épouse auquel il a déclaré vouloir donné les prénoms de François Joseph. La déclaration et présentation faite en présence de Joseph le Gendre ayeuil de l'enfant,meunier demeurant commune de Rouezage de soixante ans et pierre ligerayeuil de lenfant cultivateur en cettecommune âgé de cinquante six anslesquelq ont signé avec nous le présent acte après lecture donnée (signé) f.Liger - p.liger - j.riviere(maire)".

Liens externes[modifier | modifier le code]