Fort de la Haine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fort de la Haine
Image dans Infobox.
Présentation
Destination initiale
Démolition
État de conservation
Détruit (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Province
Commune
Coordonnées

Le fort de la Haine était un fort faisant partie de l'enceinte de Mons et situé dans la commune de Ghlin (aujourd'hui, section de Mons).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fort, la redoute et une lunette à l'état de projet en (1/2).
Idem (2/2).
Le fort et la redoute en .
Le fort et la redoute en .
Le fort sur la carte de Ferraris en .

Le fort est construit entre la fin du XVIIe et le début du XVIIIe siècle à proximité de l'Abbaye d'Épinlieu à Ghlin. Construit sur la rivière de la Haine à la traversée du chemin de Mons à Tournai, il ne comprend qu'un ouvrage à cornes non revêtu, lequel est renforcé sur son flanc gauche d'une redoute dite de la Haine[1],[2],[3].

En , le fort et la redoute sont démolis et un nouveau fort est construit en remplacement. Il prend la forme d'un pentagone régulier à cinq bastions de faible dimension, couverts chacun par une contre-garde, l'ensemble n'étant pas revêtu. Le fort comprend deux portes, l'une côté Mons, l'autre côté Ghlin, cette dernière étant protégé par deux demi-lunes, la route ne passe cependant plus à travers le fort mais le contourne par le sud[3],[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]