Fondation pour le développement du tourisme alternatif en Haïti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Fondation pour le développement du tourisme alternatif en Haïti (FONDTAH) est une fondation créée en 2002 à Port-au-Prince, la capitale d'Haïti. Elle a actuellement à sa tête l'ingénieur agronome Jean Camille Bissereth, un de ses membres fondateurs. La FONDTAH évolue principalement dans les domaines du tourisme alternatif, de la protection de l'environnement et du développement local.

Mission[modifier | modifier le code]

La mission de la FONDTAH consiste à valoriser les patrimoines naturels, culturels et historiques d'Haïti à travers un réseau de circuits touristiques qui relient les dix départements géographiques d'Haïti. La FONDTAH aide à la mise en place d'associations locales pour le développement d'un tourisme alternatif à l'échelle nationale, en synergie avec toute autre association ou fondation ayant les mêmes objectifs que les siens, et avec l'administration[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette fondation a été créée le 30 avril 2002 pour promouvoir à la fois le patrimoine et les agriculteurs locaux, et former les jeunes à travailler dans le secteur de l'agro-tourisme. Cette association d'agriculteurs a été novatrice dans le domaine du tourisme et de l'entrepreneuriat social en développant par exemple, outre les circuits, un réseau de maison d'hôtes, des formations pour les personnes pouvant être mises à contribution et une foire éco-touristique[1],[3],[4].

En septembre 2010, la FONDTAH a participé aux côtés d'autres fondations, institutions et organismes haïtiens (la Société d'exploitation du Parc naturel Quisqueya de Fond parisien (SODEPA), l'Association des artistes et artisans de la Croix-des-Bouquets (ADDAC), l'Association pour le développement de Bas-Boën (ADEBABO), le ministère de l'agriculture et celui de l'environnement, au réseau des Comités d'initiative éco-touristiques locaux de la section communale de Fonds-Parisien située sur la commune de Ganthier dans la Province de l'Ouest d'Haïti[5].

En août 2017, le Ministère du tourisme d'Haïti a organisé une rencontre entre la FONDATH et la fondation sciences et arts de la République dominicaine, afin de promouvoir le tourisme dans les deux pays, lors de la deuxième foire mondiale éco-touristique et de production[6].

Actions[modifier | modifier le code]

  • Mettre en place des structures d'encadrement, d'accueil et de protection du patrimoine au niveau des régions.
  • Développer un tourisme respectueux de l'environnement, de la culture et du patrimoine haïtien, tout en facilitant l'intégration de la population locale.
  • Vulgariser l'agrotourisme et l'éthnotourisme comme spécificité haïtienne.
  • Promouvoir les micros entreprises artisanales, culturelles, agro-alimentaires, hébergement dans les familles, guidage, danses traditionnelles, association des producteurs de chevaux, plantes ornementales, plantes médicinales etc.
  • Aménager des villages éco-touristiques autour des pôles patrimoniaux régionaux comme facteur de développement pour la création des emplois durables.
  • Permettre aux Haïtiens et aux étrangers de mieux connaître le pays.
  • Organiser des foires éco-touristiques et de production à l'échelle nationale et internationale.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le tourisme alternatif source de développement », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne)
  2. « Tourisme communautaire : Une planche de salut pour les localités ! », Rezo Nodwes,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Wayne Visser, The World Guide to Sustainable Enterprise, Routledge, (lire en ligne)
  4. « Haïti - RD : Lancement de la 2ème Foire mondiale écotouristique et de production », Haïti libre,‎ (lire en ligne)
  5. La FONDTAH et l'éco-tourisme à Fonds-Parisien
  6. 2e foire mondiale écotouristique, Ministère du tourisme d'Haïti, août 2017