Fonds-Parisien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fonds-Parisien
Administration
Pays Drapeau d'Haïti Haïti
Département Ouest
Arrondissement Croix-des-Bouquets
Commune Ganthier
Démographie
Population 18 256 hab. (2008)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 18° 31′ nord, 71° 59′ ouest
Altitude 142 m
Superficie 493,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte administrative d'Haïti
City locator 14.svg
Fonds-Parisien

Géolocalisation sur la carte : Haïti

Voir la carte topographique d'Haïti
City locator 14.svg
Fonds-Parisien

Fonds-Parisien est une section communale dépendante de la commune de Ganthier à Haïti dans le département de l'Ouest. Fonds-Parisien est situé près de l'étang Saumâtre[1].

Fonds-Parisien est un village qui n'a ni eau potable (les puits artésiens sont rares) . La population est majoritairement dans la misère et survit de la vente de fruits et légumes et de l'aide apportée par les membres familiaux émigrés en République dominicaine située à environ 10 kilomètres à l'ouest[2] au poste-frontière de la localité de Malpasse. Les rapports sont parfois très tendus entre le bourg de Fonds-Parisien et la commune dont elle dépend, Ganthier[3].

L'UNICEF intervient à Fonds-parisien pour les vaccinations et les soins auprès des enfants[4].

À la suite du tremblement de terre d'Haïti de 2010, Fonds-Parisien accueille un vaste camp de réfugiés venant de Port-au-Prince dont certains espèrent gagner le territoire de la République dominicaine située à quelques kilomètres à l'ouest de Fonds-Parisien. L'UNICEF y gère un centre de convalescence transfrontalier qui s'occupe des victimes haïtiennes du séisme grâce à une assistance médicale urgente[5].

Actualités[modifier | modifier le code]

  • En septembre 2010, la Fondation pour le développement du tourisme alternatif en Haïti a participé aux côtés d'autres fondations, institutions et organismes haïtiens (la Société d'exploitation du Parc naturel Quisqueya de Fond parisien (SODEPA), l'Association des artistes et artisans de la Croix-des-Bouquets (ADDAC), l'Association pour le développement de Bas-Boën (ADEBABO), le ministère de l'agriculture et celui de l'environnement, au réseau des Comités d'initiative éco-touristiques locaux de la section communale de Fonds-Parisien[6].

Sources[modifier | modifier le code]