Florence Barsosio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Florence Barsosio
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Fratrie
Autres informations
Discipline sportive

Florence Jepkemoi Barsosio, née le 11 août 1976 dans le district de Keiyo, est une athlète kenyane spécialisée dans la course de fond. Sa sœur Sally Barsosio est aussi athlète de haut niveau.

Eléments biographiques[modifier | modifier le code]

Née en 1976, elle est la sœur de Sally Barsosio, née en 1978, première athlète féminine kényane à remporter un titre mondial senior, dès 1997, sur 10 000 m lors des Championnats du monde d'Athènes. Un de ses oncles, Paul Koech, né en 1969, est aussi un spécialiste des courses de fond, champion d'Afrique en 5 000 m en 1996, et champion du monde de semi-marathon en 1998[1].

Florence participe elle aussi à plusieurs finales de championnats du monde sur des épreuves de courses de fond, et de cross-country. Elle remporte ainsi en 1996 le cross de Vallagarina, le tour de Montefortiana et le Giro de Castelbuono[2],[3]. Mais c'est en course sur route, et notamment en marathon qu'elle remporte la majorité de ses succès : elle a ainsi remporté le marathon de Turin en 2000[4], mais également ceux de Paris, en 2001 devant sa compatriote Ruth Kutol[5], de Madrid en 2004, de Florence en 2004 toujours[6], et de Vienne en 2005.

Records personnels[modifier | modifier le code]

Surface évènement Temps (heure:minute:seconde) Lieu Date
Piste 3000 m 8:53.50 Nice, France 16 juillet 1997
5000 m 15:20.51 Berlin, Allemagne 26 août 1997
10 000 m 34:01.0 Novara, Italie 24 avril 2005
Route Semi-marathon 1:11:09 Paris, France 13 mars 2000
Marathon 2:27:00 New York, USA 5 novembre 2000

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Florence Barsosio » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) Rachel Rutledge, Women of Sports: The best of the best in track & field, Twenty-First Century Books, (lire en ligne), p. 17
  2. (en) « Montefortiana Turà. Monteforte d'Alpone ITA. Race Winners », sur le site de l'Association of Road Racing Statisticians, 2009).
  3. (en) « La Corsa Piu' Antica 11.2 km (M) and 5.6 km (F) », sur le site de l'Association of Road Racing Statisticians,
  4. (en) « Torino Marathon », sur le site de l'Association of Road Racing Statisticians (consulté le 30 octobre 2017)
  5. « Athlétisme : le Kenyan Simon Biwott (2 h 9 min 40 s) a gagné le marathon de Paris », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. (it) « XXI Firenze Marathon: passerrella keniana con Korir e Barsosio », Nove da Firenze,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]