Flûte sismique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une flûte sismique ou flûte sonar est une antenne acoustique linéaire remorquée par un navire de surface ou un sous-marin.

Elle comporte un ou plusieurs câbles de traction sur lesquels sont fixés :

  • des hydrophones qui peuvent être regroupés par grappes pour former des voies directionnelles, ou par sous-antennes de longueurs différentes spécialisées dans une gamme de fréquences ;
  • des équipements auxiliaires comme des capteurs de direction et de profondeur ;
  • éventuellement des convertisseurs analogique-numérique ;
  • une enveloppe qui a pour fonctions de protéger les équipements électroniques, d’assurer la plus faible traînée hydrodynamique et de contenir un liquide plus léger que l’eau pour éviter l’écrasement de l’enveloppe et de son contenu, et de donner une flottabilité nulle à l’ensemble (à l’immersion de référence[1]) ;
  • éventuellement des poissons munis d’ailerons, fixés de place en place[pas clair] le long de l’antenne pour en régler la profondeur.

Une flûte mesure de quelques centaines à quelques milliers de mètres de long. Sur un sous-marin, la flûte est fixée à l’arrière du bateau en début de patrouille et décrochée en fin de patrouille. Sur les navires de surface, la flûte est enroulée sur un tambour à l’arrière et déroulées uniquement pendant leur utilisation.

On notera également qu’il peut y avoir plusieurs flûtes remorquées simultanément, par exemple dans le cas d’un navire d’exploration pétrolière ou de recherche sous-marine.[réf. souhaitée]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Comme un ludion ou un scaphandrier, son équilibre est instable.[réf. souhaitée]