Fernand Brunfaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fernand Brunfaut
Image illustrative de l'article Fernand Brunfaut
Présentation
Nationalité Belgique
Activités Architecte, homme politique belge
Œuvre
Réalisations Jonction Nord-Midi

Fernand Brunfaut ( Neffe - Anseremme, - Bruxelles, ) est un député et architecte belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Architecte de profession et appartenant à une famille d'architectes, il épousera Louise Moreau. Il est le frère de Gaston Brunfaut et le père de Maxime Brunfaut. .

Membre du Parti ouvrier belge, il est élu conseiller municipal à Laeken en 1911 et est échevin des Travaux publics de 1914 à 1921. Après le rattachement de la commune à Bruxelles, il sera membre du conseil municipal de Bruxelles de 1921 à 1958. De 1921 à 1925, il sera également conseiller provincial.

En 1925, il est élu député socialiste pour l'arrondissement de Bruxelles, mandat qu'il occupera jusqu'en 1961. De 1947 à 1961, il sera par ailleurs vice-président de la Chambre.

Dans un contexte politique où ce sont les projets de loi émanant du gouvernement reçoivent la priorité, Brunfaut sera l'un des rares députés qui soit parvenu à faire adopter une loi, à laquelle son nom reste attaché.

La loi du 15 avril 1949, dite Loi Brunfaut, a fondé le Fonds national du Logement, qui financera aux frais de l'État les grands travaux d'infrastructure et d'équipement des cités sociales. Cette loi venait faire pendant à celle du 29 mai 1948, dite Loi de Taeye, qui instituait l'octroi de primes à l'achat de logements sociaux et donnant ainsi une forte impulsion à l'accession à la propriété. Il y eut donc une loi « socialiste » et une loi « chrétienne-démocrate » qui, conjointement, présideront au développement du logement social.

Par ailleurs, Brunfaut sera étroitement associé à la construction de la Jonction Nord-Midi. En 1947, il prendra la présidence du Bureau national de la Jonction.

Bruxelles conserve la mémoire de Fernand Brunfaut à travers une rue et une bibliothèque qui portent son nom.

En 2004, l'hôtel de ville de Bruxelles a accueilli une exposition intitulée Une architecture engagée - Les Brunfaut et, en 2013, une seconde exposition consacrée aux architectes Brunfaut, intitulée L'architecture progressive de Brunfaut, s'est tenue à l'Atomium.

Publications[modifier | modifier le code]

  • La condition municipale , Verviers, La Travail, 1951.
  • La Jonction , Bruxelles, A. Goemare,1959.
  • Lenine 1870-1970 : Allocution prononcée au Parvis de Saint-Gilles-Bruxelles au jour du 100e anniversaire de la naissance de Lenine, Meise, [1970].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul VAN MOLLE, Het Belgische Parlement 1894-1972 = Le Parlement belge 1894-1972, Anvers, Standaard, 1972.
  • Un siècle d'architecture et d'urbanisme, 1900-2000 , Liège, Mardaga, 2000.
  • Thierry BELENGER et Élisabeth HORTH (éd.), Brunfaut's : progressive architecture. Fernand, Gaston, Maxime Brunfaut  : a family of modernist architects / une famille d'architectes modernistes / een familie van modernistische architecten, Bruxelles, Atomium éditions/CFC-éditions, 2013 (Les Carnets d'Architecture contemporaine).

Liens externes[modifier | modifier le code]