Faustus Nairon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Faustus Nairon
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Ecclésiastique, enseignantVoir et modifier les données sur Wikidata

Murhij ibn Nirun al-Bani (1628-1711), latinisé en Faustus Nairon, ou Fauste Nairon de Bane né à Rome en 1628 et mort dans cette même ville en 1711, était un religieux formé au Collège maronite de Rome, professeur de langue syriaque au collège de la Sapienza à Rome.

Biographie[modifier | modifier le code]

Faustus Nairon est issu d’une famille maronite de Bân, village du Liban-Nord. Lui-même vit le jour à Rome en 1628 où ses parents s’étaient installés. A l’âge de dix ans, il fut admis au Collège maronite de Rome.

En 1649, il se rendit au Liban pour se mettre à disposition du patriarche qui, l’ayant ordonné prêtre, lui confia la mission de faire imprimer à Rome le propre des fêtes fixes de la liturgie maronite. Une fois l’impression terminée à Rome en 1656, il ne revint jamais au pays et fit carrière à Rome, où il fut professeur de syriaque à la Sapienza, et publia plusieurs ouvrages[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un traité sur le café : De Saluberrima potione Cahue seu Cafe nuncupata Discurscus, Rome 1671,
  • Deux traités sur l’orthodoxie perpétuelle des Maronites :
    • Dissetatio de origine, nomine ac religione Maronitarum, Rome 1679,
    • Evoplia fidei catholicae romanae historico-dogmatica, Rome 1694.
  1. Aurélien Girard, op. cité.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traduction[modifier | modifier le code]

  • Fauste Nairon de Bane, Essai sur les Maronites, leur Origine, leur Nom et leur Religion, introduction et édition du P. Abbé Paul Naaman, traduction, indices et tables de Benoîte, Kaslik (Liban), Cedlusek.

Source[modifier | modifier le code]

  • Aurélien Girard, recension de l'Essai sur les Maronites publiée dans la Revue Mabillon, 19 (t.80), 2008, p. 351-354