Famille de Thierstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Famille Thierstein)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thierstein.
Blason des Thierstein

La famille de Thierstein, ou von Thierstein, comtes de Homberg, est une famille féodale originaire du nord-ouest de la Suisse, dont une branche cadette a pris le nom de von Homberg.
Cette famille s'est éteinte en 1519.

Origine[modifier | modifier le code]

La famille de Thierstein est probablement originaire du château de Alt-Thierstein à Gipf-Oberfrick au XIe siècle. Le premier représentant mentionné est Rudolf de Dierstein, cité dans les Acta Murensia en l'année 1082. Les Thierstein furent avoués de Saint-Alban de Bâle, avant que cette charge soit dévolue aux Homberg au XIIe siècle.

Possessions[modifier | modifier le code]

Les Thierstein possédaient des biens dans la vallée de la Birse, par héritage des comtes de Soyhières, pour les couvents de Beinwil, Frienisberg, et Kleinlützel. Ils possédaient également les châteaux de Pfeffingen, Dorneck, et Neu-Thierstein.

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille de Thierstein se ramifia vers 1265 en deux branches :

  • La branche de Thierstein-Farnsburg, qui possédait le château de Farnsburg, des biens dans le Sisgau et le Fricktal, puis le landgraviat de Sisgau.
    En 1376, ils acquirent par mariage le landgraviat de Buchsgau. Cette branche s'éteignit en 1418 avec Otto II, qui fut juge habsbourgeois au tribunal suprême de Thurgovie (1396), puis d'Argovie (1399).
  • La branche de Thierstein-Pfeffingen, qui avait des liens étroit avec le Chapitre cathédral de Strasbourg.
    Oswald (1424-1488) dut s'endetter à la suite des troubles issus de la bataille de la Birse en 1444, puis reçut le château du Haut-Kœnigsbourg en 1479. La famille s'éteignit en 1519 avec Heinrich, fils d'Oswald.


Source[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]