Eugène Garay de Monglave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eugène-François Garay de Monglave
Description de l'image defaut.svg.
Nom de naissance François-Eugène Moncla
Naissance
Bayonne
Décès
Paris

François-Eugène Moncla, dit Eugène-François Garay de Monglave, né le à Bayonne et mort le à Paris, est un écrivain et journaliste français, fondateur du Diable boiteux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un commerçant, sa jeunesse n'est connue que par ce qu'il en dit lui-même et est soumis a caution. Il aurait ainsi voyagé en Espagne, au Portugal et au Brésil[1] comme officier d’État-major et Directeur de l'instruction publique du Brésil[2].

Secrétaire perpétuel et fondateur de l'Institut historique (1833), traducteur du Portugais au Français, directeur de la publication de la revue L'Armée (1837-1841) et du quotidien Le Mouvement (1845), il fonde le Diable boiteux en 1857.

Il est célèbre pour Le Chant d'Altabiscar dont il prétend avoir trouvé le parchemin chez Dominique Joseph Garat qui lui-même l'aurait tenu de Théophile-Malo de La Tour d'Auvergne-Corret. Publié dans le Journal de l’Institut historique[3] en 1835, il est établi depuis la fin du XIXe siècle qu'il s'agit d'une supercherie[4].

Par ses ouvrages polémiques et ses pamphlets, Garay de Monglave fut régulièrement cité en police correctionnelle et condamné à l'amande ou à la prison[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Histoire des missionnaires dans le Midi et l'Ouest de la France, lettres d'un marin à un hussard, 3 vol, Plancher, 1819-1820
  • Siège de Cadiz, par l'armée française, en 1810, 1811 et 1812, Ponthieu, 1823
  • Épître à M. Casimir Delavigne, sur les choix académiques, Brianchon, 1824
  • Le Faubourg Saint-Germain et le faubourg Saint-Antoine, Les Marchands de nouveautés, 1824
  • Histoire abrégée de Paris, 2 vol, Libraire française, 1824
  • Lettre de lord Byron au Grand Turc, précédée de la lettre de Sa Hautesse au noble lord, Sanson, 1824
  • Histoire de l'Espagne, Raymond, 1825
  • Histoire des conspirations des Jésuites contre la maison de Bourbon en France, Ponthieu, avec Prosper Chalas, 1825
  • Les Parchemins et la livrée, 2 vol, avec Marie Aycard, Vernarel et Tenon, 1825
  • Le Ministre des finances, 3 vol, 1825
  • Octavie, ou la Maîtresse d'un prince, 2 vol, avec Chalas, Bonnet, 1825
  • Biographie des dames de la cour et du faubourg Saint-Germain, avec Eugène-Constant Piton, Les Marchands de nouveautés, 1826
  • Biographie pittoresque des quarante de l'Académie française, par le portier de la maison, Les Marchands de nouveautés, 1826
  • Histoire de la Suisse, Dauthereau, 1826
  • Histoire des États-Unis d'Amérique, Danthereau, 1826
  • Histoire de Turquie, Danthereau, 1826
  • Petite biographie des acteurs et actrices des théâtres de Paris, Lemoine, 1826
  • Résumé de l'histoire du Mexique, Lecointe et Durey, 1826
  • Histoire de la garde nationale parisienne, depuis son organisation jusqu'à son licenciement, Librairie française, 1827
  • Le Bourreau, 4 vol, Renduel, 1830
  • Histoire de Paris, 2 vol, 1833
  • Le Livre de beauté, souvenirs historiques, avec Jean-Nicolas Bouilly et Henry Martin, préface de Charles Nodier, Janet, 1834
  • Le Chant d'Altabiscar, 1835
  • Une Marraine, feuilleton, De Vigny, 1851
  • Histoire politique, maritime et militaire de la guerre d'Orient, 2 vol, Penaud, 1857
  • Le Comte de Cavour, Librairie historique, 1826

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph-Marie Quérard, La France Littéraire ou Dictionnaire Bibliographique, Tome VI, 1834, p. 206-207 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Georges d' Heylli, Dictionnaire des pseudonymes, 1868, p. 81
  • Olivier Alexandre Barbier, Paul Billard, René Billard, Dictionnaire des ouvrages anonymes, 1872, p. 433-434

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Polet, Patrimoine littéraire européen: Index général, Répertoire des traducteurs, 2000, p. 387
  2. Notice sur le site du CTHS
  3. Journal de l’Institut historique, T. 1, Paris, 1835, p. 176
  4. Julien Vinson, Le chant d'Altabiscar, « Variétés euscariennes », X. Impartial des Pyrénées, 1873 ; Bulletin de la Société des Sciences et Arts de Bayonne, 1884, p. 165
  5. Olivier Alexandre Barbier, Paul Billard, René Billard, Dictionnaire des ouvrages anonymes, 1872, p. 434

Liens externes[modifier | modifier le code]