Errekaleor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Errekaleor, initialement appelé « Un meilleur monde », est un quartier de la ville de Vitoria-Gasteiz, capitale de la province d’Alava au Pays basque, Espagne. C’était une urbanisation bâtie dans la périphérie de la ville et destinée à loger les travailleurs de l’expansion industrielle qui commença à partir des années 50 du XXe siècle.

Étant inclus dans le développement urbanistique du sud de Vitoria-Gasteiz, le relogement de ses habitants a été décrété pour être postérieurement démoli et reconstruit comme une partie intégrante du nouveau quartier de Salburua. Une reconstruction avec des bâtiments modernes qui hébergeraient le double des logements que le quartier actuel. Une partie de ses terrains furent inclus dans la planifications de l’Anneau Vert de Vitoria. Le parc d’Errekaleor serait construit dans ces terrains et unirait les parcs d’Olarizu au sud et Salburua au nord.

En 2013, une fois fini le procès de relogement des habitants, il fut occupé par des étudiant(e)s du campus de Vitoria-Gasteiz de l’université du Pays basque (UPV-EHU), créant ainsi la plus grande expérience alternative d’autogestion développée dans l’État Espagnol dans l’histoire récente. Elle s’appelle Errekaleor Bizirik (Errekaleor en vie).

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, la ville Vitoria-Gasteiz commence une étape de développement basée sur l’établissement de l’industrie, un développement qui prend force dans la décennie suivante avec le Plan de stabilisation de 1959. Une grande partie de cette industrie est déplacée depuis Eibar (Guipuscoa), ou fait partie des usines de Mercedes et Michelin. Ces nouvelles industries vont attirer beaucoup de travailleurs d’autres endroits de l’État Espagnol, ce qui créa la nécessité de nouveaux logements pour eux. C’est dans ce contexte social qui se construit le quartier ouvrier d’Errekaleor, dans la périphérie de la partie sud de la ville. Errekaleor prend son nom de la petite rivière qui forme le talweg où le quartier est établi, même si au début il a été nommé “Un meilleur monde” (il apparaît aussi sous le nom de “Le meilleur monde” et “Meilleur monde”).

Le quartier fut habité dans sa totalité par des familles qui travaillent dans l’industrie de la zone. Un des cinq assassinés par la répression policière dans les événements de Vitoria le 3 mars 1976, Barroso Romualdo, était un voisin du quartier.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :