Ergo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ergo
logo de Ergo

Création 1997
Forme juridique Société par actions
Slogan Versichern heißt verstehenVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Düsseldorf
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Markus Rieß
Directeurs Markus Rieß (d) et Joachim Wenning (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Assurance
Protection juridique
Société mère Munich Re
Effectif 29.721 (2017)[1]
Site web www.ergo.com

Chiffre d'affaires 18,5 Mrd € (2017)[1]
Tour de bureaux "Ergo-Zentrale" à Düsseldorf

Ergo Group est une compagnie d'assurance international d'origine allemande, dont le siège se situe à Düsseldorf, en Allemagne. Il est implanté dans une trentaine de pays d'Europe et d'Asie[1]. Ergo appartient au réassureur allemand Munich Re. Avec des primes d’assurance s’élevant à plus de 18,5 milliards d’euros, le Groupe Ergo est un des plus grands assureurs d’Allemagne et d’Europe en 2017[1]. Le groupe est issu de la fusion en 1997 de quatre compagnies d'assurance allemandes dont les activités remontent jusqu'au XIXe siècle : Victoria, DAS, DKV et Hambourg-Mannheimer.

Domaines d’activités[modifier | modifier le code]

Les domaines d’activités d’Ergo et de ses filiales concernent principalement l'assurance. Ergo propose des services dans le domaine de l’assurance-vie, de l’assurance maladie, de l’assurance accident, de la protection juridique, de l’assurance voyage, ainsi que des services financiers. Le groupe s’occupe de la transmission et de l’accompagnement des contrats d’assurance entre les signataires privés et les entreprises clientes.

Le groupe Ergo est actif à l’international dans une trentaine de pays différents. Ces filiales étrangères sont rassemblées sous la bannière du groupe Ergo International et principalement actives en Europe centrale, orientale et du Sud[2]. La politique du groupe reste la même à l’étranger, l’accent est mis sur le secteur des particuliers ainsi que sur l’assurance privée. Depuis la restructuration de 2016, le groupe Ergo promeut un nouveau modèle de vente d’assurances directes sur le marché allemand[3]. Internet est utilisé comme principal canal de distribution[4].

Ergo crée une succursale en France en 2016, aux fins de développer l'assurance non-vie pour les entreprises et les professionnels. L'activité démarre avec la branche Caution, puis Transport, mais le groupe affiche aussi des projets de développement en France en Responsabilité Civile et en Dommages[5],[6],[7]. En 2018 Ergo France étend son activité à l'assurance construction[8].

Structure[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

ERGO regroupe trois sociétés de holding qui se répartissent les activités du groupe en termes de géographie et de canaux de distribution: Ergo Germany AG, Ergo International AG et Ergo Digital Ventures AG.[9],[10] MEAG Munich Ergo Kapitalanlagegesellschaft mbH est le gérant de fortune commun du groupe Ergo et de Munich Re. Ces différentes entreprises possèdent elles-mêmes leurs propres filiales.

Ergo Deutschland AG[modifier | modifier le code]

Ergo Deutschland AG regroupe les activités allemandes du groupe, à l'exception de l'assurance directe. Ses différentes filiales sont :

  • Ergo Lebensversicherung AG, assureur vie. Il voit le jour en 1899 à Mannheim, en Allemagne. En 1912 il change son nom en Hambourg-Mannheimer Versicherungs-AG et son siège social est déplacé à Hambourg. Le changement de nom actuel a eu lieu en 2010[11].
  • Ergo Versicherung AG, assureur qui couvre les domaines de l’assurance des biens, des accidents et des frais de justice. Son siège social se situe à Düsseldorf, en Allemagne[12]. Il voit le jour en 1904 à Berlin sous le nom de Victoria Feuer-Versicherungs-Actien-Gesellschaft[13]. En 1989, il a été rebaptisée Victoria Versicherung AG. En 2010, Victoria Versicherung AG a fusionné avec les assureurs de biens de Hambourg-Mannheimer et D.A.S. pour former Ergo Versicherung AG.[12]
  • Ergo Vorsorge Lebensversicherung AG, assureur vie. L'entreprise a été fondée en 1990 sous le nom de Vorsorge Lebensversicherung AG. En 1996, il a été réorganisée en « usine d'assurance » et rebaptisée en 2017.
  • Ergo Beratung und Vertrieb AG organise la distribution des produits de ses sociétés sœurs. Il a été fondée à Düsseldorf en 2014[14].
Logo de la compagnie d'assurance DKV
  • DKV Deutsche Krankenversicherung est la « caisse maladie » d'Ergo Deutschland. Il a été fondée à Berlin en 1927 et placée entre les mains de la famille Hambourg-Mannheimer en 1932[15]. En 2010, il a fusionné avec Victoria Krankenversicherung[16]. Le siège social est à Cologne[17].
  • ERV Europäische Reiseversicherung, assurance voyage. Il est fondée en 1907 à Budapest avec la participation de Munich Re en tant qu’assureur fret et bagages européens[18]. Depuis 2009, ERV opère sous l'égide du groupe Ergo[19]. Le siège social est situé à Munich[20].
Logo de l'Europäische Reiseversicherung
  • ITERGO Informationstechnologie GmbH, fondée à Düsseldorf en 1999, fournit des services informatiques pour le groupe Ergo[21].

En plus de ces filiales, les compagnies suivantes appartiennent aussi au groupe Ergo Deutschland AG : Victoria Lebensversicherung AG (assurance-vie ; seulement l'exécution des anciens contrats ; les nouveaux contrats d'assurance-vie sont proposés par Ergo Vorsorge Lebensversicherung), Ergo Pensionskasse AG, Ergo Pensionsfond AG, Ideenkapital GmbH, Allysca Assistance Ltd., Legial AG, D.A.S. Rechtsschutz Leistungs-GmbH, Ergo Life S.A.

Ergo International AG[modifier | modifier le code]

L'activité internationale du groupe est elle organisée sous l'égide d'Ergo International AG.

Ergo Digital Ventures AG[modifier | modifier le code]

Ergo Digital Ventures AG regroupe pour l’essentiel les filiales qui opèrent dans le domaine de l’assurance directe[22]. Il s'occupe également de numériser les différents corps de métier de l'assurance.

Ergo Direkt[modifier | modifier le code]

Les produits d’assurance pour la vente directe sont développés et commercialisés sous la bannière Ergo Direkt Versicherungen. Ce modèle de commercialisation s'effectue sans agence et sans agent d’assurances. Le contact avec les clients s’établit directement par internet ou téléphone.

Nexible Versicherung[modifier | modifier le code]

Nexible est le fournisseur numérique du groupe Ergo[23]. Nexible Versicherung AG est un porteur de risques et est titulaire de diverses licences d'assurance[24]. Elle a été créée en 2017 par le changement de nom de Neckermann Versicherung AG. Nexible GmbH est un intermédiaire et prend en charge pour le compte de nexible Versicherung AG la tarification et le développement de produits, la vente et le marketing, le service clientèle et la gestion des sinistres. De plus, elle développe la plate-forme logicielle sous-jacente.

Nexible, entreprise autonome au sein même du groupe Ergo, a été créée pour développer et commercialiser des produits et services d'assurance pour des clients ayant une forte affinité à Internet. Elle développe et commercialise ses produits et services d'assurance en ligne. Ce modèle économique prévoit un degré élevé d'automatisation et une communication entièrement numérique avec les clients[25].

En octobre 2017, Nexible lançait son premier produit sur le marché : une assurance automobile[26].

Ergo Digital IT GmbH[modifier | modifier le code]

Ergo Digital IT GmbH a été fondé en novembre 2016 pour accélérer la numérisation à l’intérieur du groupe Ergo. Son siège principal se situe à Berlin et deux succursales sont à Varsovie[27].

Ergo Mobility Solution GmbH[modifier | modifier le code]

Ergo Mobility Solution GmbH est fondé le 5 janvier 2017 à Düsseldorf. La société assure le développement des coopérations stratégiques internationales de l'industrie automobile et du commerce automobile[28].

MEAG[modifier | modifier le code]

Alors que les trois holdings représentent le cœur de métier du groupe Ergo, MEAG Munich Ergo Asset Management GmbH regroupe les activités de gestion d'actifs d'Ergo et de sa société mère Munich Re[29]. Fondée en 1999, son siège se trouve à Munich[29].

Histoire d'Ergo Group[modifier | modifier le code]

Le groupe Ergo Insurance voit le jour fin 1997 avec la fusion des deux principales compagnies d’assurance allemandes : Victoria Holding et Hambourg-Mannheimer Holding. Munich Re a joué un rôle important dans la fusion en tant que propriétaire majoritaire de Hambourg-Mannheimer et actionnaire minoritaire du Victoria Group. Munich Re a apporté deux autres compagnies d'assurance au groupe dont elle détenait une participation majoritaire : DKV dès 1997 et ERV en 2009.

de 1853 à 1997 : groupe Victoria[modifier | modifier le code]

carte postale représentant l'entreprise Victoria à Berlin dans les années 1900

La société mère du groupe Victoria était Allgemeine Eisenbahn-Versicherungs-Gesellschaft, fondée à Berlin en 1853, qui offrait initialement des assurances transport, vie, accident et incendie pour le trafic ferroviaire. Après l'extension de l'entreprise à l'assurance-vie générale en 1860, l'entreprise a été rebaptisée Victoria zu Berlin Allgemeine Versicherungs-Actien-Gesellschaft en 1875. Au début du XXe siècle, Victoria est devenue la plus grande compagnie d'assurance-vie allemande. D'autres filiales ont été fondées au cours du siècle : Victoria Feuer-Versicherungs-Actien-Gesellschaft à Berlin en 1904, Victoria Rückversicherungs-AG en 1923 et Victoria Krankenversicherung AG en 1988. Depuis 1961, le Victoria Group est également l'actionnaire majoritaire de D.A.S. Rechtsschutz-Versicherungs-AG, fondée en 1928[30].

de 1899 à 1997 : groupe Hambourg-Mannheimer[modifier | modifier le code]

La société mère du groupe Hambourg-Mannheimer était Vita Versicherungs-Actien-Gesellschaft, fondée à Mannheim, Allemagne, en 1899. Après la reprise des actions par la Versicherungsgesellschaft Hambourg en 1911, Vita a déménagé son siège social à Hambourg en 1912 et a changé sa raison sociale en Hambourg-Mannheimer Versicherungs-Aktiengesellschaft. Au cours des décennies suivantes, l'activité principale de l'entreprise était le domaine de l'assurance vie. En 1932, la société a acquis une participation majoritaire dans la Deutsche Krankenversicherung (DKV), fondée en 1927. En 1975, la Nord-Deutsche und Hambourg-Bremer Versicherungs-Aktiengesellschaft est reprise et rebaptisée Hambourg-Mannheimer Sachversicherungs-Aktiengesellschaft ; elle devient la société d'assurance dommages du groupe. Avec sa compagnie Hambourg-Mannheimer Rechtsschutzversicherungs-Aktiengesellschaft, elle propose également depuis 1979 une assurance contre les risques. En 1992, Munich Re devient majoritaire dans le capital de l’entreprise[31].

à partir de 1855: premières activités à l'étranger[modifier | modifier le code]

D'importantes sociétés précédant le groupe Ergo étaient déjà actives à l'étranger. Dès le XIXe siècle, la compagnie d’assurance incendie Hamburg-Bremer-Versicherungs-Gesellschaft, ainsi que la compagnie d’assurance Nord-Deutsche Versicherungs-Gesellschaft ouvrent de nombreuses agences à l’étranger[32]. Hambourg-Bremer a fondé des agences à Copenhague, à Christiania – aujourd’hui connue sous le nom d’Oslo –, à Saint-Pétersbourg et sur l'île caribéenne danoise de St. Thomas dès 1855 ; Honolulu et San Francisco ont suivi en 1857. Les décennies suivantes enregistrent l’expansion de la société à l’échelle mondiale. En effet, sa présence se matérialise dans plus de 40 pays différents et territoires coloniaux. Après le grand tremblement de terre de 1906 à San Francisco, c’est la société Hamburg-Bremer qui prend en charge les préjudices, à hauteurs de 8 millions de Reichsmark. Avant 1914, la Nord-Deutsche Versicherungs-Gesellschaft exploitait également des agences dans de nombreux centres commerciaux du monde entier. Les guerres mondiales ont mis fin à ces activités. Après 1945, les deux entreprises ont renoncé à leurs ambitions étrangères[33],[34].

Victoria Versicherung s'est également développée à l'étranger à la fin du XIXe siècle, mais est restée initialement plus limitée à l'Europe. Après que la Seconde Guerre mondiale eut également paralysé ces entreprises, Victoria reprit ses activités à l'étranger en 1959[30].

de 1997 à 2010: groupe d’assurance Ergo[modifier | modifier le code]

Création du groupe Ergo[modifier | modifier le code]

L'une des raisons de la fusion des groupes Hambourg-Mannheimer et Victoria était la crainte de Victoria Holding, société cotée en bourse, d'une reprise à l'étranger. En outre, l'environnement commercial de l'industrie était devenu difficile : Une série de fusions importantes au pays et à l'étranger ont entraîné une concentration accrue du marché. Pour Munich Re, principal actionnaire du groupe Hamburg-Mannheimer et actionnaire minoritaire du groupe Victoria, la possibilité de consolider et de coordonner ses principales participations dans le secteur de l'assurance primaire, semblait intéressante[35].

Au début du mois de décembre 1997, la fusion est votée à la grande majorité par les assemblées générales des deux sociétés de holding. Les filiales respectives des deux holdings ont été conservées et ont continué à fonctionner sous leurs propres marques Victoria, D.A.S., Hamburg-Mannheimer et DKV.[36] Une action nominative Victoria a été échangée contre dix actions au porteur Ergo. Victoria Holding AG a disparu de la bourse après la finalisation de la transaction le 2 février 1998. Le même jour, Ergo Versicherungsgruppe AG a pris sa place dans le MDAX.[37]

Le 1er avril 2001, Munich Re, actionnaire majoritaire de la compagnie d’assurance, annonce une offre d’échange aux actionnaires d’Ergo : deux actions ERGO pour une action Munich Re ainsi que 18  en numéraire[38]. Après l'expiration de l'offre en juillet 2001, l'action Ergo a été retirée du MDax en raison de la réduction du flottant. En 2010, l'assemblée générale du groupe Ergo a décidé de transférer les actions des actionnaires minoritaires du groupe Ergo Versicherungsgruppe AG à Munich Re[39]. Munich Re est ainsi devenue l'unique propriétaire du groupe.

Rachat de KarstadtQuelle Assurances[modifier | modifier le code]

Le groupe Ergo a rejoint KarstadtQuelle Versicherungen en 2002 et a entièrement repris l'entreprise en 2008. En conséquence, l'activité du groupe a été étendue à l'assurance directe. L'assureur vie KarstadtQuelle Versicherungen a été fondé en 1984 sous le nom de Quelle+Partner Versicherungen et a été renommé Ergo Direkt en 2010[40].

Intégration d'ERV[modifier | modifier le code]

En 2009, Munich Re a également apporté sa filiale Europäische Reiseversicherung (ERV) au groupe Ergo. ERV a été fondée à Budapest en 1907 en tant que compagnie européenne d'assurance de fret et de bagages avec Munich Re comme actionnaire. La succursale de Berlin a été transformée en une compagnie d'assurance allemande indépendante en 1919. En 1974, l'entreprise a été rebaptisée Europäische Reiseversicherung AG. Grâce à l’intégration d’ERV, Ergo s’ancre dans le domaine de l'assurance voyage[41].

campagne de pub compagnie d'assurance Ergo

2010 : nouvelle structure de marque[modifier | modifier le code]

En 2010, Ergo réorganise la structure de sa marque. Les marques traditionnelles Victoria et Hamburg-Mannheimer sont délaissées au profit de la nouvelle marque Ergo, ainsi que D.A.S et DKV. Les filiales qui jusque-là portaient le nom de Victoria ou de Hamburg-Mannheimer a été soit fusionnées, soit renommées. La marque KarstadtQuelle disparait pour devenir Ergo Direkt[42].

Il en est résulté une nouvelle répartition des marques et des divisions : L'assurance vie était proposée par Ergo Lebensversicherung, l'assurance dommages et accidents par Ergo Versicherung, l'assurance protection juridique par D.A.S., l'assurance santé par DKV, l'assurance voyage par ERV et l'assurance directe par Ergo Direkt. En 2015, D.A.S. AG est fusionnée avec Ergo Versicherung AG, mais la marque D.A.S. est conservée[43].

Ergo lance en 2010 une campagne de publicité pour promouvoir ses nouvelles marque avec pour slogan « mieux vous connaitre, pour mieux vous assurer». Pour la seule année 2010, Ergo investit plus de 50 millions d’euros dans cette campagne[44].

2016 : changement de raison sociale en Ergo Group AG[modifier | modifier le code]

En 2016, une nouvelle structure du groupe est décidée pour tenir compte de l'internationalisation de l'activité. La société de holding Ergo Versicherungsgruppe AG devient Ergo Group AG. Ergo Group AG regroupe trois nouvelles sociétés de holding : Ergo Deutschland AG, Ergo International AG et Ergo Digital Ventures AG. Ergo Deutschland AG est responsable des activités commerciales et des filiales en Allemagne, Ergo International AG regroupe les activités internationales du groupe et Ergo Digital Ventures AG gère de toutes les activités numériques et directes de l’entreprise[45].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Méthodes de vente et de recrutement à la limite de la légalité[modifier | modifier le code]

Une enquête de l'émission On n'est pas des pigeons ! du 7 octobre 2014 de la télévision belge, démontre que Hambourg-Mannheimer avait changé de nom en Ergo Insurance pour effacer sa réputation sulfureuse. Les méthodes de vente et de recrutement sont à la limite de la légalité (harcèlement, agressivité, mensonge). Ergo avait été invité à l'émission pour s'expliquer mais a refusé[46],[47]. En 1990, le journal Le Soir rapporte des faits similaires[48].

Scandales sexuels[modifier | modifier le code]

L'organisation HMI, une organisation de vente de l'actuelle ERGO Lebensversicherung AG, a organisé, en 2007, une orgie sexuelle à Budapest qui a coûté 83 000 [49] pour récompenser ses meilleurs vendeurs. Les prostituées portaient des bracelets de différentes couleurs, car une couleur était réservée uniquement pour la direction. Les prostituées étaient tamponnées après chaque passage, cela permettait de voir quelle dame avait le plus de succès [50],[51],[52]. Ergo avait déclaré que ce n'était qu'un cas isolé mais une enquête a révélé qu'HMI avait organisé d'autres voyages sexuels [53]. Ces scandales ne sont pas restés sans préjudice pour l'image de la société, Ergo a perdu des clients et de ce fait, a dû licencier du personnel [54]. Après les polémiques, Ergo a mis en place auprès de ses employés des règles strictes pour lutter contre la corruption. La nouvelle directive incitative, par exemple, interdit expressément les visites dans les "établissements offrant des divertissements érotiques ou sexuels"[55].

En juin 2016, le journal allemand Der Spiegel rapporte que l'orgie sexuelle en 2007 à Budapest aurait en réalité coûté 330 000 . Par la suite, l'entreprise a tenté de poursuivre en justice les gestionnaires impliqués dans la planification et l'organisation des déplacements pour détournement de fonds. L'affaire a ensuite été classée par le bureau du procureur contre l'imposition d'une somme d'argent[56].

Falsifications en Belgique[modifier | modifier le code]

Le journal La Dernière Heure/Les Sports a rapporté, en mai 2014, que le parquet belge avait épinglé Ergo Insurance (ex Hambourg-Mannheimer) pour de la falsification en grand nombre [57].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kurt Hamann: Hundert Jahre Victoria Versicherungen: 1853–1953. Berlin 1953.
  • Hamburg-Mannheimer Versicherungs-AG (ed.): 100 Jahre Hamburg-Mannheimer. auto-édition, Hambourg 1999. (Réalisation: klr mediapartner GmbH & Co KG, Lengerich
  • Karl Huber / Christian Winther: 100 Jahre Hamburg-Bremer Feuer-Versicherungs-Gesellschaft Hamburg 1854–1954. Hanseat, Hambourg 1954.
  • Walter Georg Schües: Die Geschichte der „Nord-Deutsche Versicherungs-Gesellschaft“ zu Hamburg 1857–1957. Hans Christians, Hambourg 1957.
  • Arno Surminski: Im Zug der Zeiten – Die Victoria von 1853 bis heute. Düsseldorf 1978.
  • Arno Surminski: Im Zug der Zeiten. 150 Jahre Victoria. 1853–2003. Victoria-Versicherungs-Gesellschaften, Düsseldorf 2003. (ISBN 3-00-011767-9)
  • Victoria Allgemeine Versicherungs Gesellschaft (Hrsg.): Victoria-Versicherung 1853–1928. Publication commémorative sur 75 ans de Victoria Insurance, Berlin 1928.
  • Cornel Zwierlein: Der gezähmte Prometheus: Feuer und Sicherheit zwischen Früher Neuzeit und Moderne. Vandenhoeck & Ruprecht, Göttingen 2011. (ISBN 978-3525317082)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Chiffres
  2. « ERGO International / ERGO Group AG », sur www.ergo.com (consulté le 11 octobre 2018)
  3. (de) « Munich-Re-Tochter: Ergo sieht sich auf gutem Weg », sur www.handelsblatt.com (consulté le 18 janvier 2019)
  4. (de) « Total digitaler Schritt und geballte Online-Kompetenz - bocquell-news.de », sur www.bocquel-news.de (consulté le 11 octobre 2018)
  5. « Ergo est une maison qui raisonne à long terme », sur www.tribune-assurance.fr (consulté le 14 avril 2017)
  6. Haude-Marie Thomas, « Ergo : Fabien Guibert, directeur de la branche transport », L'Argus de l'assurance,‎ (lire en ligne, consulté le 14 avril 2017)
  7. Isabelle Danton, « Ergo : Aurélie Leguay (ex-XL Catlin) nommée responsable indemnisation », L'Argus de l'assurance,‎ (lire en ligne, consulté le 14 avril 2017)
  8. Marrucho Charlotte, « Ergo France étend son périmètre à l’assurance construction », sur CSCA (consulté le 13 décembre 2018)
  9. « Portrait / ERGO Group AG », sur www.ergo.com (consulté le 11 octobre 2018)
  10. Munich Re, « ERGO erhält neue Gruppenstruktur – Aufsichtsrat beruft Andree Moschner in den Vorstand | Munich Re », sur www.munichre.com (consulté le 11 octobre 2018)
  11. (de) « ERGO Lebensversicherung AG », sur www.cio.de (consulté le 18 janvier 2019)
  12. a et b (en) « Company Overview of ERGO Versicherung AG », sur bloomberg.com, (consulté le 18 janvier 2019)
  13. (de) Arno Surminski, Im Zug der Zeiten. 150 Jahre VICTORIA, Düsseldorf, , 249 p. (ISBN 3-00-011767-9), p. 56-57
  14. (de) « Strategiegespräch mit Stephan Schinnenburg von der Ergo: „Der Berater muss präsenter sein“ », sur DAS INVESTMENT (consulté le 18 janvier 2019)
  15. (de) « Chronik der DKV Deutsche Krankenversicherung », sur Internetauftritt von Wolfgang Gerstenhöfer (consulté le 18 janvier 2019)
  16. « DKV mit Victoria Krankenversicherung fusioniert », sur www.fwdienste.de (consulté le 18 janvier 2019)
  17. « DKV Deutsche Krankenversicherung AG im Detail | Tarife vergleichen | pkv.wiki », sur www.pflegeversicherungen.wiki (consulté le 17 octobre 2018)
  18. « Mehr als 110 Jahre Reiseschutz-Geschichte - ERV », sur www.reiseversicherung.de (consulté le 18 janvier 2019)
  19. (de) « Versicherungen: Hamburg-Mannheimer und Victoria verschwinden », sur www.handelsblatt.com (consulté le 18 janvier 2019)
  20. « Europäische Reiseversicherung Versicherungsgesellschaften aus München in der Firmendatenbank wer-zu-wem.de », sur www.wer-zu-wem.de (consulté le 18 janvier 2019)
  21. « Itergo IT-Beratung & Systemintegration aus Düsseldorf in der Firmendatenbank wer-zu-wem.de », sur www.wer-zu-wem.de (consulté le 18 janvier 2019)
  22. (de) « Umstrukturierung bei der ERGO », sur AssCompact - Nachrichten (consulté le 18 janvier 2019)
  23. (de) Matthias Kamp, Karin Finkenzeller, « Ergo, Allianz und Co. : Der digitale Nachholbedarf der Versicherer », sur www.wiwo.de (consulté le 18 janvier 2019)
  24. (de) « ERGO Strategie wirkt | experten Report » (consulté le 18 janvier 2019)
  25. (de) I. T. Finanzmagazin, « Digitalversicherer nexible legt mit 20.000 Kunden einen guten Start hin - Softwareplattform mit KI-Einsatz · IT Finanzmagazin », sur IT Finanzmagazin, (consulté le 18 janvier 2019)
  26. (de) « Rein digital versichern mit nexible: 20.000 Kunden in drei Monaten », presseportal.de,‎ (lire en ligne, consulté le 12 octobre 2018)
  27. (de) Versicherungsbote.de, « Ergo gründet eigenes IT-Haus für Kunden-Apps - Netzwelten - Versicherungsbote.de », sur www.versicherungsbote.de, (consulté le 18 janvier 2019)
  28. (de) Armin Huber, « Einstieg in automobile Finanzdienstleistungen », sur finanzwelt, (consulté le 18 janvier 2019)
  29. a et b (en) « Company Overview of MEAG MUNICH ERGO Asset Management GmbH », sur www.bloomberg.com, (consulté le 18 janvier 2019)
  30. a et b (de) Arno Surminski, Im Zug der Zeiten. 150 Jahre Victoria., Düsseldorf, Victoria Versicherungs-Gesellschaften, , 249 p. (ISBN 3-00-011767-9)
  31. (de) Hamburg-Mannheimer Versicherungs-AG, 100 Jahre Hamburg-Mannheimer, Hambourg, auto-édition,
  32. (de) Cornel Zwierlein, Der gezähmte Prometheus: Feuer und Sicherheit zwischen Früher Neuzeit und Moderne, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, (ISBN 978-3-525-31708-2), p. 319–321
  33. (de) Karl Huber / Christian Winther, 100 Jahre Hamburg-Bremer Feuer-Versicherungs-Gesellschaft Hamburg 1854-1954, Hamburg, Hanseat,
  34. (de) Walter Georg Schües, Die Geschichte der "Nord-Deutsche Versicherungs-Gesellschaft" zu Hamburg, 1857-1957, Hamburg, Hans Christians,
  35. (de) « Großfusion mit Berliner Victoria », Der Tagesspiegel Online,‎ (ISSN 1865-2263, lire en ligne, consulté le 16 octobre 2018)
  36. (de) Jan Jurczyk, « Hauptversammlung gibt grünes Licht für "Ergo"-Versicherungskonzern: Victoria-Aktionäre segnen Fusion mit Hamburg-Mannheimer ab », Berliner Zeitung,‎ (lire en ligne, consulté le 16 octobre 2018)
  37. (de) « Ergo geht am zweiten Februar an die Börse », Der Tagesspiegel Online,‎ (lire en ligne, consulté le 16 octobre 2018)
  38. « Münchener Rück kündigt Umtausch... | Pressemitteilung », sur presseservice.pressrelations.de (consulté le 16 octobre 2018)
  39. (de) « Münchener Rück: ERGO meldet Eintragung des Squeeze-out-Beschlusses ins Handelsregister - boerse.de », boerse.de,‎ (lire en ligne, consulté le 16 octobre 2018)
  40. Danuta Szarek, « KarstadtQuelle Versicherungen: Wenn ein Markenname zum Problem wird », DIE WELT,‎ (lire en ligne, consulté le 16 octobre 2018)
  41. (de) « ERGO beabsichtigt Integration von Europäischer Reiseversicherung und Mercur Assistance - ERV », sur www.reiseversicherung.de (consulté le 16 octobre 2018)
  42. (de) « Ergo Versicherung : La fin pour Hambourg-Mannheimer et Victoria », sur zeit.de, (consulté le 17 octobre 2018)
  43. (de) « ERGO accélère sa croissance grâce à une nouvelle stratégie de marque », sur finanznachrichten.de, (consulté le 17 octobre 2018)
  44. (de) « Après le scandale sexuel : Ergo réduit sa campagne publicitaire », sur spiegel.de, (consulté le 17 octobre 2018)
  45. (de) « Ergo reçoit une nouvelle structure de groupe », sur assekuranz-info-portal.de, (consulté le 17 octobre 2018)
  46. Vidéo de l'émission On n'est pas des pigeons Rtbf du 07/10/14
  47. Réaction écrite de l'équipe d'"On n'est pas des pigeons" Rtbf
  48. Techniques de vente et de recrutement sauvages
  49. Orgie sexuelle de 83 000 euros
  50. Scandales sexuelles : des vendeurs très stimulés
  51. orgie sexuelle : tampon sur les prostituées
  52. Journal télévisé en allemand concernant l'orgie
  53. Prostituées pour assureurs, Ergo s'enfonce, d'autres cas
  54. perte de clients suite aux scandales sexuels (source en allemand)
  55. (de) « Directive incitative de l'Ergo », sur ergo.com, (consulté le 17 octobre 2018)
  56. (de) « Chronique du scandale Ergo », sur handelsblatt.com, (consulté le 17 octobre 2018)
  57. Des faux à la pelle chez Hamburg-Mannheimer (Ergo Insurance) il faut être abonné au journal pour voir l'article complet

Liens externes[modifier | modifier le code]