Ensemble Paramirabo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ensemble Paramirabo
Pays de résidence Drapeau du Canada Canada
Ville de résidence Montréal, Drapeau : Québec Québec
Années d'activité Depuis 2008
Genre Musique contemporaine, Musique actuelle, Musique électroacoustique
Direction Jeffrey Stonehouse
Membres actuels Victor Alibert
Daniel Áñez García
Viviana Gosselin
Geneviève Liboiron
Jeffrey Stonehouse
David Therrien Brongo
Site web ensembleparamirabo.com

L’Ensemble Paramirabo est un ensemble de musique contemporaine[1] fondé à Montréal en 2008[2]. Il se spécialise dans l’interprétation d’œuvres de répertoire des XXe et XXIe siècles, tout en consacrant une grande part de ses activités à la création d’œuvres de compositeurs émergents.

Historique[modifier | modifier le code]

Nommé en hommage au compositeur québécois Claude Vivier et à sa pièce éponyme, l’Ensemble Paramirabo est fondé en 2008 par le flûtiste et actuel directeur artistique de l’ensemble, Jeffrey Stonehouse[3].

Avec un répertoire de plus de 200 œuvres à son actif, dont plus de 80 créations et commandes[4], l’ensemble s’est produit sur de nombreuses scènes canadiennes et a notamment été invité à prendre part aux festivals Winnipeg’s Cluster New Music Festival (2013)[5], Montreal Contemporary Music Lab (2013)[6] et Waterloo Region Contemporary Music Sessions (2018)[7]. L’ensemble a également effectué des concerts en Belgique, en Angleterre, au Mexique et aux États-Unis dans le cadre des festivals LOOP (2019)[8] et Ars Musica (2019), Frontiers Festival (2016)[9], Eduardo Mata Festival (2016)[10] et New York’s Mise-En Festival (2014)[11].

L'ensemble remporte 2019 un Prix Opus dans la catégorie Création de l’année pour sa collaboration avec le compositeur Gabriel Dharmoo[12]. En 2020, il reçoit un deuxième Prix Opus, cette fois dans la catégorie Interprète de l'année[13], en plus de voir son troisième album Alone & Unalone (James O’Callaghan) en nomination pour le Prix Juno Album classique de l’année : solo ou ensemble de chambre[14].

L’engagement de l’Ensemble Paramirabo envers la relève en musique nouvelle l’amène à fréquemment présenter des créations de compositeurs émergents dont plusieurs se sont vues décernées des prix de composition[15]. Depuis ses débuts en 2008, l’ensemble a notamment participé à la création d’œuvres de Matthew Ricketts (en) (1er prix : catégorie Serge Garant de la Fondation SOCAN 2011[réf. nécessaire]), Scott Rubin (2e prix : OSSIA New Music 2013-2014 Composition Prize), Julien Robert (1er prix : Sond’Ar-te electric ensemble competition 2014 et 3e prix : catégorie Serge Garant de la Fondation SOCAN 2014), Gabriel Dharmoo (lauréat d’un Prix Opus 2019)[12] et James O’Callaghan (en) (nomination aux Prix Juno 2020)[14].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2019 – Prix Opus 22e édition – Création de l’année pour À chaque ventre son monstre (Gabriel Dharmoo)[12]
  • 2020 – Prix Opus 23e édition – Interprète de l’année pour Ensemble Paramirabo[13]
  • 2021 – Prix Opus 24e édition – Concert de l'année : musiques moderne, contemporaine pour Envoi : Hommage collectif à Gilles Tremblay III (en collaboration avec ECM+, Magnitude6, Louise Bessette et le Conservatoire de musique de Montréal)[16]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 2020 – Prix Juno 49e édition – Album classique de l’année : solo ou ensemble de chambre pour Alone & Unalone (James O’Callaghan)[17],[14]

Enregistrements[modifier | modifier le code]

  • 2012 – Autoportrait (indépendant)
  • 2015 – Raging Against the Machine (Redshift Records)[18]
  • 2019 – Alone & Unalone (Ravello Records)[19]

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

  • Victor Alibert (clarinettes)
  • Daniel Áñez García (piano)
  • Viviana Gosselin (violoncelle)
  • Geneviève Liboiron (violon)
  • Jeffrey Stonehouse (flûtes, direction artistique)
  • David Therrien Brongo (percussions)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • François Gagné (clarinettes)
  • Gabrielle Gingras (piano)
  • Aysel Taghi-Zada (violon)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « An Engaging End to Ensemble Paramirabo’s First Season », sur bachtrack.com (consulté le 31 août 2020)
  2. « Ensemble Paramirabo », sur Le Vivier, (consulté le 31 août 2020)
  3. « Site officiel de l'Ensemble Paramirabo > L'ensemble »
  4. « Site officiel de l'Ensemble Paramirabo > Répertoire »
  5. (en) Manitoba Music, « Cluster New Music + Integrated Arts Festival », sur Manitoba Music (consulté le 31 août 2020)
  6. (en-US) « Past Editions », sur LMCML (consulté le 31 août 2020)
  7. (en) « WRCMS », sur WRCMS (consulté le 31 août 2020)
  8. « Festival LOOP 11 > Ensemble Paramirabo – Conservatoire royal de Liège »
  9. « Programme du Frontiers Festival 2016 »
  10. « Programme du Eduardo Mata Festival 2016 »
  11. « Mise-En Music Festival 2014: Ensemble Paramirabo »
  12. a b et c « Caroline Rodgers, « NOUVELLE - Prix Opus: découvrez les lauréats d'un gala enlevant », Ludwig Van Montréal, 4 février 2019 »
  13. a et b « Christophe Huss, « Logique respectée aux prix Opus », Le Devoir, 20 janvier 2020 »
  14. a b et c « Raphaële Frigon, « Un album audacieux de l’ensemble Paramirabo en nomination pour un prix Juno », ICI Radio-Canada, 5 février 2020 »
  15. « CQM > Membres > Répertoire »
  16. Emmanuel Bernier, « Les prix Opus célèbrent le monde musical d’avant », La Presse,‎ (ISSN 0317-9249, lire en ligne)
  17. (en-US) « 2020 CLASSICAL ALBUM OF THE YEAR: SOLO OR CHAMBER | Ensemble Paramirabo | », sur The JUNO Awards (consulté le 31 août 2020)
  18. (en) « Musicians join forces and start Raging Against the Machine », sur The Georgia Straight, (consulté le 31 août 2020)
  19. Réjean Beaucage, « Ensemble Paramirabo / James O’Callaghan: Alone & Unalone », sur Voir.ca (consulté le 31 août 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]