Elouise Cobell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elouise Cobell
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Elouise Pepion Cobell ( - )[1] est une Niitsítapi (Amérindienne Blackfoot), militante de la cause indienne. Elle est notamment à l'origine de la plainte collective Cobell v. Salazar (en) qui demandait des comptes au gouvernement fédéral des États-Unis pour « mauvais usage des fonds en fiducie appartenant à plus de 500 000 Indiens américains »[2] et qui aboutit à un versement de plus 3,4 milliards de dollars[1].

Le 22 novembre 2016, Barack Obama lui décerne à titre posthume la médaille présidentielle de la Liberté[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Valerie J. Nelson, « Elouise Cobell dies at 65; Native American activist », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Tribune Staff, « 125 Montana Newsmakers: Elouise Cobell », Great Falls Tribune (consulté le 28 août 2011)
  3. « Elouise Cobell to receive posthumous Medal of Freedom », washingtontimes.com, 16 novembre 2016.

Notes[modifier | modifier le code]