EPDM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les EPDM (éthylène-propylène-diène monomère) sont des élastomères spéciaux, introduits sur le marché en 1963. Ces terpolymères amorphes sont obtenus en copolymérisant dans des proportions variables l’éthylène (le terpolymère contient de 60 à 85 % de motifs éthylène) et le propylène, avec un faible taux de diène non conjugué[1].
La polymérisation n'utilise qu'une double liaison du diène. La seconde, latérale à la chaîne moléculaire, permet de réaliser une vulcanisation conventionnelle au soufre.
Un taux d'insaturation élevé (par exemple 10 %) augmente la vitesse de vulcanisation au soufre, mais aussi la sensibilité au vieillissement du matériau.

Cette polyoléfine est utilisée dans tous les domaines de l'industrie des caoutchoucs (exemple : profilés d'étanchéité dans l'automobile).

Propriétés générales[modifier | modifier le code]

  • couleur blanche, contrairement à l'idée reçue. Le polymère ne devient noir que par adjonction de noir de carbone, ou à cause d'une purification peu poussée (les traces de catalyseurs, d'additifs colorent la gomme sèche).
  • excellente résistance à l'oxydation (ozone, air), aux intempéries, à la lumière, au froid
  • très bonne résistance aux acides
  • bio-compatible
  • propriétés mécaniques moyennes
  • accepte des taux de dilution (charges) élevés, ce qui réduit le prix
  • mais sensible à l'huile ou l'essence

Propriétés physiques[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Des grades d'EPDM de 2 à 12 % d'insaturation sont disponibles. Le taux moyen est d'environ 5 %. L'EPDM et le polyisobutylène sont des élastomères légèrement insaturés.

Articles connexes[modifier | modifier le code]