Dzong de Nagartsé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dzong de Nangkartsé)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dzong de Nangkartsé
Image illustrative de l’article Dzong de Nagartsé
Chorten et dzong de Nagartsé, 1939
Type Fort
Dzong du Tibet
Propriétaire initial Gouvernement tibétain
Destination initiale Place forte
Coordonnées 28° 58′ 00″ nord, 90° 24′ 00″ est
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine

Géolocalisation sur la carte : Région autonome du Tibet

(Voir situation sur carte : Région autonome du Tibet)
Dzong de Nangkartsé
Fort et village de Nagartsé, 1938

Le dzong de Nagartsé (tibétain : སྣ་དཀར་རྩེ་རྫོང་། ; Wylie : snga dkar rtse rdzong) est un fort du Tibet.

Le fort a été photographié en 1936 par Hugh E. Richardson. Il est situé sur la route entre Gyantsé et Lhassa, au nord du Yamdrok Tso. Le fort servait de résidence au dzongpon, le gouverneur du district, et de centre administratif de la région[1].

Le dzong de Nagartsé dresse actuellement ses ruines sur une crête dominant la ville. Au sud du fort, un monastère surplombe un arrêt routier.

La ville de Nagartsé (ou Nagarzê) est à 154 km au sud-ouest de Lhassa et à 100 km à l'est de Gyantsé.

Selon Victor Chan, Nagartsé était le siège d'un petit état féodal, rendu célèbre par sa princesse qui donna naissance, en 1617, au 5e dalaï-lama[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nagartse Dzong.
  2. Victor Chan, TIBET. Le guide du pèlerin, Éditions Olizane, 1998, 1211 p., en part. p. 642 (ISBN 2880862175 et 9782880862176).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :