Donald Leslie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leslie.
Donald Leslie
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
AltadenaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité

Donald James Leslie (, Danville, Illinois - , Altadena, Californie) a inventé et fabriqué la cabine Leslie qui a contribué à populariser l'orgue Hammond[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans l'Illinois en 1911, il a déménagé avec sa famille en 1913 vers le sud de la Californie.

Il chercha à améliorer le son de l'orgue Hammond en mettant à profit son expérience acquise en faisant des petits boulots en mécanique, radio, électronique ou au Naval Research Laboratory à Washington pendant la Seconde Guerre mondiale.

Quand Leslie présenta à Hammond le prototype de la cabine Leslie, la Hammond Clock Company le refusa. Il fonda donc Electro Music à Pasadena pour la produire lui-même[2]. La cabine Leslie a été principalement utilisée pour des orgues d'église, créant un effet de vibrato. La version finale est le tambour Rotosonic, tandis que le haut-parleur est sur un rotor.

Elle est utilisée avec les orgues Hammond — entre autres — pendant les années 1940, 1950 et jusqu'à aujourd'hui. La cabine Leslie a permis de généraliser l'usage de l'orgue Hammond en dehors des théâtres et des églises : il est devenu un instrument courant dans le rock, dans la musique psychédélique, en jazz, dans la musique pop, etc.

Ce n'est que dans les années 1980 que Hammond a acheté les cabines Leslie pour les inclure dans leurs orgues.

Donald Leslie a été admis au American Music Conference Hall of Fame en 2003, aux côtés de feu Laurens Hammond (inventeur de l'orgue Hammond) et Leo Fender (fondateur de Fender)[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Myrna Oliver, « Donald Leslie, 93; His Namesake Speaker Influenced Music », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  2. (en) « Obituaries », The Washington Post,‎ (lire en ligne).

Lien externe[modifier | modifier le code]