Discussion:Stéréotype de la blonde

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Bonjour

Pour ma part , je suis blonde décollorée, c'est un gout personnel, car , j'ai trouvée que ça me radouçié mon visage et les personnes autour de moi me le disaient.Je trouve que les mecs sont un peu dur avec les femmes en général en particulier pour les blondes,il ne faut pas toutes les mètres dans le mème panier.Plutot, vulgère, il est vrais qu'il y a des salopes, et disent qu'elles n'ont rien dans la tète, pour certaines peut-ètre ok mais pas toutes les blondes. @+

Hmmm... nouveau postulat : les blondes (décolorées) ne sont pas expertes en orthographe. ©éréales Kille® | Speak to me* | en ce 7 décembre 2006 à 09:36 (CET)

Question aux wikisavants : cette proposition vous parait-elle un tant soit peu crédible ??? "Une autre théorie parfois avancée : il est possible que la lotion utilisée pour assouplir les cheveux à une certaine époque ait été tellement forte qu'elle s'attaquait au cerveau, provoquant véritablement la stupidité."

C'est de l'ordre de l'hypothèse et ça reste à démontrer, mais ça me paraît plausible. Récemment j'avais entendu parler de la théorie, tout à fait sérieuse, selon laquelle la chute de l'Empire romain aurait pu être causé par la toxicité des jarres en plomb... --Sixsous  7 décembre 2006 à 18:17 (CET)

Canadianisme[modifier le code]

Aux États-Unis, on prétend que les histoires sur les blondes sont le fait, à l'origine, des canadiens. Il semble que ses gens du grand-nord en parlant de leur chère moitié, quelle que soit la couleur de ses cheveux, disent ma blonde (comme en vieux français d'ailleurs). Bien sûr lorsqu'ils racontent une histoire "drôle", ils disent Ma Blonde ou la Blonde de tel et tel. Ce qui fait que leurs voisins du sud (États-Unis) ont repris certaines de ces histoires, ne parlant plus de MA ou de SA blonde, mais DES blondes. Quelqu'un a-t-il une source sérieuse corroborant ceci ?

Pour ma part: Auprès de ma blonde...

SalomonCeb 7 décembre 2006 à 14:33 (CET)

Réhabilitation des blondes[modifier le code]

Lors d'un spectacle de cabaret, un ventriloque arrive sur scène, sa marionnette sur les genoux :
— Je vais vous raconter l'histoire d'une blonde, dit la marionnette...
À ce moment-là se lève en furie une magnifique blonde dans la salle et lance :
— Ces histoires de blondes n'ont que trop duré. Nous sommes des femmes avant tout et des êtres humains. En tant que telles, nous méritons un minimum de respect et de considération.
Le ventriloque, quelque peu interloqué et confus, entreprend sa défense :
— Mais voyons, mademoiselle, ce ne sont que des histoires drôles sans intention de...
Là, la blonde le coupe :
— Ce n'est pas à vous que je m'adresse, mais au petit assis sur vos genoux !

Les blondes ne sont "idiotes" que depuis peu[modifier le code]

Au début des années 80 quand j'ai quitté la France, je n'avais encore jamais entendu une seule blague de "blonde idiote". OK, je sais qu'elles avaient déjà été inventées et je veux bien croire que j'étais restée très « provinciale » dans mon petit quartier de Paris, mais j'ai quand même tendance à penser qu'elles étaient encore très, très confidentielles. Peut-être que les hommes en faisaient entre eux mais en tant que femme, je n'en ai jamais entendu (je suis brune mais j'avais des amies blondes :)). Amha, tout ça est venu plus tard d'Amérique du nord, et il faut faire un distingo entre les différentes images de la blonde dans la culture et la littérature francophones d'Europe (pureté, douceur, à la limite mièvrerie ou pussilanimité, mais certainement pas idiotie) et l'image holywoodienne qui a d'ailleurs dû être inspirée par les "blondes platine" artificielles. Miuki 3 mars 2007 à 04:19 (CET)

Bonjour. Cela coïncide avec la monté d'un certain communautarisme. domsau2 (d) 16 mai 2013 à 01:38 (CEST)