Discussion:Méa Shéarim

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Jets de pierre à Méa Shéarim[modifier le code]

Quelqu'un a mis en doute le fait que l'on pouvait recevoir des jets de pierre à Méa Shéarim si on ne respecte pas leurs règles. Essayez par exemple d'y aller en voiture le Shabbat, et vous pourrez le constater à vos dépens...

C'est un fait très connu, qui est signalé dans tous les guides touristiques, et qui est rapporté par de nombreux touristes en ayant fait la désagréable expérience. Cela m'a également été rapporté par des habitants de Jérusalem. Cela n'a pas vraiment de sens de le mettre en doute.

  • Voici parmi beaucoup d'autres ce que dit le guide touristique "Israel handbook" de Dave Winter [1] :

« The reaction to those who do not act or dress in an appropriate manner is unpredictable. Immodestly dressed wemen may find men crossing the road to avoid them, or being hissed at and called a 'whore', though spitting and stone-throwing are not unknown. »

  • ou encore le Rough Guides "Jerusalem" Par Daniel Jacobs, page 127[2]

« offenders may be attacked and stoned. »

  • On peut lire dans une dépêche AFP du 25 juillet 2009 à 18:47 que la police a procédé à des interpellations de juifs ultra-religieux du quartier de Méa Shéarim après des jets de pierres contre des voitures qui profanaient le shabbat.
  • Samedi soir, 8 août 2009, la place du Shabat a été fermée à la circulation après qu'un autobus de la société Egged ait été bombardé de pierres, occasionant des dégâts matériels.[3]

« Hundreds of hareidis protested Saturday night against the initiative, as they have on every Saturday in recent weeks. In Shabbat Square they pelted an Egged bus with rocks.. »

  • Une dépêche AFP du 9 août 2009 à 22:34, nous apprend que la voiture du maire de Jérusalem, Nir Barkat, a été attaquée dimanche soir à coups de pierres par une dizaine de juifs ultra-orthodoxes.
  1. Titre Israel handbook: with the Palestinian Authority areas Auteur Dave Winter Édition 2, illustrée Éditeur Footprint Travel Guides, 1999 (ISBN 1900949482 et 9781900949484) Longueur 841 pages à la page 198
  2. Titre Jerusalem: the mini rough guide Auteurs Daniel Jacobs, Rough Guides Rédacteur Rough Guides Édition illustrée Éditeur Rough Guides, 1999 (ISBN 1858285798 et 9781858285795) Longueur 368 pages
  3. http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/132811

Djampa (d) 22 juin 2009 à 14:22 (CEST)

Emeutes à Méa Shéarim[modifier le code]

enfants de la secte "Toldot Aharon"
Place du Shabat
  • Le 15 juillet 2009, on apprend qu'une mère de famille de 30 ans de Jérusalem appartenant à la secte hassidique "Toldot Aharon" ("postérité d'Aaron"), a été arrêtée pour avoir affamé son fils de 3 ans, lequel ne pèse plus que 7 kilos. La police estime que cette femme souffre du Syndrome de Münchausen. Cette arrestation a déclenché des émeutes de la part des adeptes de cette secte dans les quartiers de Mea Shearim et Geula et autour de la rue Bar Ilan, qui se sont propagées jusqu'à Beit Shemesh (environ 30 kms à l'ouest de Jérusalem). Ils ont mis le feu à des bennes à ordures, lancé des pierres sur la police et les voitures, agressé et blessé physiquement plusieurs employés municipaux et attaqués un centre social ainsi que le ministère de l'éducation qui se trouve à proximité de leur quartier[1].
  • Le jeudi 16 juillet 2009 au soir, de très violents incidents se sont produits sur la place du Shabat (he:כיכר השבת Kikar Ha-Shabat). La police, visée par des volées de jets de pierres, a été débordée par des milliers de manifestants fanatisés par leur rabbin, qui ont tenté d'établir un barrage sur une route principale de la ville. poubelles incendiées, mobilier urbain et feux de signalisation vandalisés, etc... [2]. Après une nuit de violences, un calme relatif est revenu vendredi, suite à la remise en liberté surveillée de la mère de famille arrêtée.
  • Cela faisait déjà plusieurs semaines que des troubles se produisaient dans ces quartiers suite au projet de la municipalité de laisser ouvert le jour du Shabat le parking de Safra qui se trouve à proximité, puis ensuite le parking Karta à Mamilla, devant la porte de Jaffa. Ces événements ont été baptisés la "guerre du Shabat", car ils se produisent principalement ce jour-là.


A propos quelqu'un pourrait-il nous renseigner pour savoir s'il est permis pendant le Shabat de faire des émeutes, lancer des pierres, incendier des bennes à ordures, etc...?

  1. articles dans la presse : "Poursuite des violences à Jérusalem sur fr.Jerusalem Post, Ynetnews, Ha'aretz, Los Angeles Times, MedIndia, News24, France24, AFP, etc...
  2. dépêche AFP du 16 juillet 2009 21:52

Djampa (d) 17 juillet 2009 à 12:55 (CEST)