Discussion:Lazarus

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Compile everywhere[modifier le code]

J'ai viré la phrase « Puisque le même compilateur est disponible sur différentes plateformes, cela signifie qu'il n'est pas nécessaire de reprogrammer entièrement un logiciel d'un système d'exploitation à l'autre, il suffit simplement de recompiler le code source. » C'est faux, tout simplement. Un parallèle évident : GCC est dispo sur une quantité d'OS, est-ce que ça veut dire qu'on peut compiler un programme en C sur toute plateforme ? Pas plus qu'avec Free Pascal. C'est vrai à condition de ne pas faire appel à des fonctionnalités spécifiques du système d'exploitation. Mais alors la phrase se résume à : « si on écrit un programme portable, alors il est portable. » Sans intérêt.

Java, qui est cité dans le paragraphe, a justement contourné le problème en mettant des bâtons dans les roues de celui qui veut utiliser les spécificités de l'OS, en créant un « univers Java » dont il est assez difficile de sortir. GCC, Lazarus, Free Pascal ne font pas cela. Pire, l'assembleur intégré de Free Pascal est un très bon moyen de produire des programmes non portables. Arbautjc (d) 23 février 2013 à 17:15 (CET)

Je ne suis qu'un vieux programmeur amateur, et je sais bien que la portabilité dépend évidemment de l'absence d'appels à l'API système. Toutefois, je suis étonné de voir combien de vieux programmes Delphi, si on arrive à les convertir pour Lazarus (parfois ça marche du premier coup avec l'outil inclus), peuvent fonctionner sous Linux, même si souvent ce n'est pas ce que je cherche en premier.
Dans les programmes qu travaillent sur du texte ou des images, par exemple, on n'a pas très souvent besoin de fonctions du système.
Hier, je m'amusais à améliorer un petit programme que j'avais écrit il y a plusieurs années, et comme je soupçonnais mon pilote d'imprimante Windows de mal fonctionner, je suis passé sous Linux – où ça marchait directement après compilation : évidemment je programme compatible, mais enfin, quand j'avais je n'avais pas Delphi/Kylix qui était trop cher, je ne pouvais pas –, j'ai amélioré le code une heure ou deux tant que j'étais sous Linux, j'ai repassé les sources sous Windows, et le seul problème résultant du travail sous Linux a été un défaut d'alignement d'un bouton dans une fiche.
Un cas plus notoire que le mien, de compatibilité utile obtenue grâce à Lazarus : je suis habitué depuis Windows 95 à Total Commander (ex Windows Commander, à l'imitation du Norton Commander) : Ghisler l'a écrit en Delphi. Un clone de Total Commander est développé sous Lazarus sous le nom de Double Commander, avec les mêmes plugins que son modèle, et il me permet d'avoir presque Total Commander sous Linux. Les équivalents Linux préexistants, je les ai tous essayés, même Krusader qui est le meilleur, mais je voulais retrouver une ergonomie aussi identique que possible sous les deux OS, et Double Commander m'apporte cet avantage.
Moi qui ai connu un temps où je ne pouvais pas me payer Delphi, je trouve merveilleux de pouvoir enfin disposer d'un outil aussi puissant qui fonctionne avec l'appui d'une communauté active et compétente. Face aux éditeurs de logiciels qui essaient de vous rendre toujours plus dépendants pour vous soutirer toujours un peu plus d'argent, voilà une belle réussite du logiciel libre.
Note : le paragraphe sur les origines du nom est très maladroitement rédigé et je voulais le récrire, mais il y a des passages à peine compréhensibles, dont il faudrait que je vérifie les informations…--Francois C (discuter) 6 janvier 2016 à 12:16 (CET)
Notification Francois C : Bonjour, concernant l'origine du nom, voir Wikipédia:Le Bistro/6 janvier 2016#Vandalisme pas très subtil ?, et les diffs de l'individu concerné si vous voulez un aperçu du niveau du bonhomme... Pour avoir une petit idée de l'origine réelle du nom, je commencerais pas . Il est possible que l'équipe de développement ait déjà publié quelque chose sur cette question, sinon je présume que le plus simple est de lui demander. kiwipidae (dicuter) 6 janvier 2016 à 15:01 (CET)
Merci pour ces renseignements, Kiwipidae. L’ouverture à tous les contributeurs est évidemment un des problèmes d'une encyclopédie comme Wikipédia. Cela peut être une source de richesses, mais je crains que ça ne finisse par causer la perte d'une si belle entreprise. Les gens qui ont étudié ne sont pas forcément plus intelligents, mais ils ont appris à douter, et ils ont souvent moins d'assurance que ceux qui n'ont pas appris. Le candidat qui va réussir avec mention sort de la salle en pleurant parce que son sens critique à l'égard de ses propres productions a fini par s'hypertrophier, tandis que le crétin « a tout su » et s'étonnera de son échec. Le système a aussi tendance à donner trop de puissance à des gens qui, sans être aussi stupides, ont plus d'autorité naturelle que de savoir et d'aptitude à se relire. Il m'arrive de faire des corrections de fautes de français évidentes et de les voir révoquées par des contributeurs moins compétents mais pourvus d'une haute opinion d'eux-mêmes. --François Collard (discuter) 6 décembre 2016 à 10:23 (CET)
(…) Un peu plus tard, je m'avise que je n'étais pas allé voir l’explication du nom Lazarus. Quand on connaît ces bigots d'Anglo-Saxons qui n'ont lu que la Bible et l'Évangile comme œuvres d'imagination, ce n'est pas la peine de chercher plus loin. C'est le Lazare ressuscité par Jésus. Nous autres païens aurions plutôt dit Phénix;)--François Collard (discuter) 21 avril 2017 à 16:55 (CEST)