Discussion:Camp de Saliers

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives



Le seul? Et le campd de Jargeau?Shelley Konk 7 mai 2006 à 11:11 (CEST)

corrigé. --Coyau 7 mai 2006 à 15:11 (CEST)

remarques de l'association Notre Route[modifier le code]

L'association NOTRE ROUTE (Amaro Drom) se permet d'apporter quelques modifications concernant le camp de SALIERS. Il ne s'agit en aucun cas d'un camp de CONCENTRATION mais d'un camp d'INTERNEMENT. Effectivement 700 des notres y ont été déportés, beaucoup d'entre eux sont morts de faim, maladie, froid ou mauvais traitement mais ce camp ne disposait (et tant mieux) d'aucune installation permettant l'extermination en masse de ces populations. Nous avons participé sous l'égide de la Commune d'Arles à la mise en place d'un mémorail du souvenir le 02 février 2006 en présence du sous-préfet d'Arles, du représentant du Conseil Général, de Monsieur VAUZELLE Président du Conseil Régional, de Monsieur Hervé Schiavetti Maire d'Arles et Monsieur Nicolas KOUKAS adjoint au Maire, adjoint au devoir de mémoire, en présence également de Monsieur le Député Maire du XVème arrondissement de Marseille Frédéric DUTOIT et de la cheville ouvrière de tout ce travail Monsieur Georges CARLEVENT à qui nous adressons nos plus vifs remerciements.
Posté par Amaro drom le 15 mai 2006 à 08:56 dans l'article et déplacé en page de discussion par Coyau 28 mai 2006 à 15:52 (CEST)

Je me suis permis de déplacer ces remarques en page de discussion et d'intégrer le contenu dans l'article.
En ce qui concerne le type de camp, l'introduction de l'article Camp de concentration est clair : un camp de concentration sert à enfermer les gens, contrairement au camp d'extermination qui sert à les tuer :
« Bien que le régime nazi ait volontairement introduit la confusion en utilisant le terme de camp de concentration pour désigner ses camps d'extermination, il convient de les distinguer, même si les conditions de détention dans les camps de concentration peuvent mener à des niveaux de morbidité et de mortalité anormalement élevés. »
Je n'ai donc pas modifié l'article en ce sens.
--Coyau 28 mai 2006 à 15:59 (CEST)

Pour reprendre la discussion de l'association "Notre Route"... Le camp de Saliers était bel et bien un camp concentrationaire pour une population bien définie de sucroit.... Camp exclusivement Tsiganes à l'exception de trois gardians, enfermés dans ce camp en tant que Tsigane puisque ne disposant pas de papiers d'identité avec une adresse fixe... De plus, sous l'égide de la municipalité d'Arles, certes l'association "Notre Route" avec laquelle nous avions pris contact a soutenu le projet,mais elle n'est pas la seule association à l'avoir fait... Plusieurs associations gitanes et non gitanes ont apporté leur soutient à ce projet de Monsieur Nicolas Koukas, comme Monsieur Carlevant, Président du musée de la déportation d'Arles... Chaque année, en co organisation, La Fondation de la Mémoire de la Déportation et l'A.M.I.D.T (association Nationale pour la Mémoire de l'Internement et de la Déportation Tsigane, organise une commémoration officielle chaque 21 mai, date choisie en raison du pèlerinage Gitan aux Saintes Maries de la Mer qui résoult ainsi les problèmes éventuels de stationnement puisqu'en 2010, Arles n'a toujours pas créé son aire d'accueil, comme l'oblige la loi Besson. Cette année, la date a été reportée à cause de la volonté du cinéaste Tony Gatlif d'être présent à la cérémonie et le souhait de Madame Simone Veille de rejoindre l'U.F.A.T qui vient de se créér et qui soutien cette cérémonie.... Pour information :


La Présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation Commandeur de la légion d'honneur

La Présidente de l'Association pour la Mémoire de l'Internement et de la Déportation des Tsiganes

Vous prient de bien vouloir honorer de votre présence la cérémonie commémorative de l'internement des Tsiganes au camp de Saliers

Qui aura lieu

En présence de

Monsieur le Sous Préfet d'Arles

et de

Monsieur le Maire d'Arles ou de son représentant

Le dimanche 23 mai 2010 à 10 heures

Devant le monument dédié à la mémoire des Tsiganes

Internés durant le Seconde Guerre mondiale

(route de Saliers en direction des Saintes Maries de la Mer (D37))


Merci de bien vouloir confirmer votre présence par téléphone au 0 667 215 333

Ou par mail à  : romanezesmeralda@yahoo.fr