Discussion:Alexandrina de Balazar

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives


Je suis portugais. C'est pourquoi je vous demande de corriger mon petit article.

Et il faut commencer par le «titre»: en effct, elle s'appelle «Alexandrina Maria da Costa» et non «Alexandrina maria da costa». J.F.

incohérence[modifier le code]

comment a-t-elle pu être béatifiée par JP2 le 25 avril alors qu'il est mort le 2 avril ? merci AS.

Erreur recopiée (par moi-même) du wiki anglais. Le premier lien externe montre que c'est 2004. Cham 17 juillet 2005 à 18:07 (CEST)

Quel vandalisme ?[modifier le code]

Affirmer « Du 27 mars 1942 à sa mort, son seul aliment est la communion quotidienne, comme il a été médicalement démontré. » comme si c'était une vérité indiscutable est un abus manifeste dans une encyclopédie qui se veut neutre. De jeunes musulmans, juifs, protestants, athées ou autres n'ont pas à être endoctrinés avec de telles fadaises. Utiliser les pages de Wikipédia pour faire de la catéchèse est une usurpation. Mon outrance vaut bien la vôtre et je replacerai mon texte où rien n'est faux tant que vous n'aurez pas neutralisé vos assertions. J'ajoute à titre personnel que ce n'est pas avec de telles mièvreries qui n'ont strictement rien à voir avec le message du Nazaréen que vous allez sauver votre Église du crash qui s'annonce. Olav 18 juillet 2005 à 01:51 (CEST)

Merci Olav de discuter. Le texte semble en partie avoir été emprunté aux autres wikis, comme l'anglais : «Since 1943 until death, her sole food was the daily Communion, as it was medically evidenced.»

Le wiki allemand dit une chose semblable : «Wie bei anderen Mystikern wird überliefert, dass sie über Jahre hinweg nur den Leib Christi als Nahrung zu sich genommen habe.

Et le wiki portugais, plus complet dit exactement la même chose : «A partir 27 de Março de 1942 é alegado que deixou de se alimentar nos seguintes 13 anos de vida, vivendo exclusivamente da comunhão diária. »

Personnellement, je n'affirme pas que cela est vrai, mais je pense que c'est plus intéressant de lire la bio d'Alexandrina en détail avant de donner trop d'interprétations (calomnies ou louanges). Lier la vie d'Alexandrina avec la Shoah m'a paru excessif (c'est juste mon opinion).

J'ai retiré la phrase «Le Dieu d'Alexandrina s'apparente ainsi aux divinités friandes de sacrifices humains.» parce que je pensais que ça manquait de nuance.

Parfois, je pense que les articles de biographies devraient ressembler à des enquêtes journalistiques au lieu d'être des ramassis hétérodoxes d'opinions. Il faut citer les sources au lieu de s'exprimer personnellement.

Si tu as des opinions défavorables au christianisme, tu pourrais aller améliorer l'article anticléricalisme.

Cordialement ADM.

Merci de ta réponse. Traroth a neutralisé en relativisant le miracle (Le Vatican affirme que…) et ma provocation n'a donc plus de raison d'être ici.
En me citant les articles anglais, allemand et portugais, tu montres toute l'ampleur du problème et le côté pernicieux des traductions interwiki. Si les articles concernant les tensions israélo-palestiniennes étaient des traductions de la WP hébraïque ou arabe, on imagine la neutralité que cela donnerait !
Rendre WP vierge d'opinions est un vœu pieux. Même les encyclopédies du commerce en ont une, même si on tente de le cacher soigneusement. L'avantage de WP, c'est qu'on le sait, qu'on l'annonce clairement et qu'il y a confrontation. S'abstenir d'avoir une opinion n'est d'ailleurs pas tolérable dans de nombreux cas : pourrait-on évoquer les atrocités du Docteur Mengele en pesant le pour ou le contre ?
Envoyer les sceptiques jouer ensemble dans un bac à sable nommé Anticléricalisme serait évidemment trop cool ! Pourquoi, à l'inverse, ne pas envoyer ceux qui squattent nos pages dans des buts doctrinaux plutôt qu'encyclopédiques s'étriper dans une arène nommée Cléricalisme ou plus probablement Guerres de religion.
Tout aussi cordialement, Olav 18 juillet 2005 à 14:22 (CEST)


Le Vatican affirme que...[modifier le code]

Quand vous dites «Le Vatican affirme que ...», celá n'est pas tout à fait correct. Le Vatican peut seulement répéter ce qu'ont affirmé les biografes d'Alexandrina et en particulier son médicin. De ce médicin, j'ai avec moi copie de lettres manuscrites où il affirme qu'Alexandrina vivait sans manger.

Je suis l'auteur de l'article original de la WP portugaise. J.F.

Merci pour votre message. J'ai modifié la phrase en fonction de cette information. Dites-moi si cela vous paraît conforme. Roby 23 juillet 2005 à 18:49 (CEST)

Je crois que c'est un peu mieux. Bien merci. Peut'être demain, je vais placer ici um morceau d'un article du médecin d'Alexandrina sorti dans un journal où il il est très clair sur ce sujet.J.F.


Un défi ?[modifier le code]

Voilà ce que j’ai promis : Le «Cas de Balasar» - c’était comme çà qu’on se référait à tout ce que regardait Alexandrina quand elle vivait – défie ce que nous pensons sur les possibilités de la science. C’est ce qu’a affirmé son médecin, Dr Dias de Azevedo, dans un article qu’il a fait sortir, le 30 juin 1953, au journal «Diário do Norte». On y peut lire la «phrase» suivante, dont le contenu il a souvent confirmé publiquement soit dans d’autres journaux soit devant plusieurs personnes y intéressées, par exemple, au Procès Diocésain. Voyons :

«Je veux au moment faire référence à une femme, avec une infection à la colonne vertébrale (mielite) depuis 28 ans, paralytique, dans absolue abstinence de nourriture depuis 12 ans, vérifiée cette abstinence absolue de solides et liquides, pendant 40 jours dans une Maison de Santé, n’ayant été plus de temps sous contrôle parce que les Médecins Spécialistes ne l’ont pas voulu, et en vivant depuis 12 ans dans cette abstinence, simplement buvant en un ou en autre jour, par imposition clinique, une ou autre simple petite cuillère d’eau pour vérifier si les reins fonctionnent, ayant, jusqu’à peu de temps, vraies ménorragies mensuelles (aujourd’hui elle ne les a plus, donc elle est année de 48 ans), de vie intellectuelle et affective intense, de facultés et sens normaux, sans les plus petits symptômes de hystérie ou une autre neuro-psychose, passant des jours et des nuits sans dormir ou dormant très peu, conservant invariablement, ou avec petite variation, le même poids, de pulsations et tensions artérielles normales, soutenant des conversations intelligentes sans le plus petit glissade intellectuelle, pendant des heures en même position, se trouvant sur un lit, également présentant le sang normale dans ses éléments constitutifs ou de disassimilation, étant ce fait véritablement extraordinaire, que la cette Science ne peut pas expliquer d'une façon satisfaisante, ne pouvant pas par conséquence cette malade être comparée avec une hystérique ou anorexique mental ou sainte feinte.»

Sept ans auparavant, le 4 Novembre 1947, déjà le «Jornal de Notícias» avait publié un article avec ce titre surprenant: «Une femme qui ne mange pas ni boit depuis 6 ans et vit parfaitement...» Il commençait comme çà :

«On nous a parlé de l'existence, à Balasar, commune de Póvoa de Varzim, d'une paralytique qui vivrait dans le régime intégral de jeûne. On connaît, de la tradition, les grands jeûneurs de l'Inde, qui réussissent à passer de grandes périodes, 40/50 jours, sans ingérer des nourritures, mais nous savons que, si ces individus ne mangent pas des solides, ne laissent pas cependant d’ingérer des liquides. Mais, selon on nous disait, la malade de Balasar ne mangeait pas ni buvait. Serait-ce possible? Mais alors comment expliquer son existence - sa survie? Le sujet fait accroire notre curiosité journalistique - et nous avons décidé de dégager la situation autant que nos moyens nous permettaient. »

Ce que se passait avec Alexandrina ressemble ce qu’on lit de Therese Neumann .

La traduction des fragments des articles cités a été faite par moi. Les probables erreurs de traduction sont de ma seule responsabilité ; toutefois le contenu correspond fidèlement, je le pense, à ce que leurs auteurs ont voulu dire (même au cas de celle phrase si complexe du Dr Dias de Azevedo). J.F.