Discussion:École hypermoderne

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

REMARQUE d'un lecteur de ce passage.[modifier le code]

La phrase précédente est inexacte : N.B. § Les penseurs de ce courant. Les deux plus grands penseurs de ce courant sont Richard Réti et Aaron Nimzowitsch qui dans leurs ouvrages respectifs ont décrit et vulgarisé la pensée hypermoderne.

(1) Les ouvrages de Réti et de Nimzowitsch ne constituent en rien une "vulgarisation" de la "pensée hypermoderne". Tout au contraire, ce sont des ouvrages de la plus haute teneur intellectuelle - à mon sens les ouvrages les plus élaborés, et dépourvus de concessions, de toute la littérature échiquéenne.

(2) Ils ne constituent pas non plus une "description" de la "pensée hypermoderne", mais une exposition de celle-ci. C'est-à-dire qu'ils ne sont pas extérieurs à celle-ci, mais en sont l'élaboration - par des auteurs à la pensée profondément philosophique.

(3) L'expression: "pensée hypermoderne" n'a pas de sens, et est même ridicule. Tartakover avait intitulé l'un de ses livres: "La partie d'échecs hypermoderne", pour les raisons suivantes: Tarrasch avait publié un ouvrage intitulé "La partie d'échecs moderne", à un moment ou de jeunes joueurs (et théoriciens) trouvaient son approche dépassée. Tartakover décida alors de donner - par ironie - à son ouvrage un titre qui refléterait l'idée (ou l'opinion) suivante: "Si le livre de Tarrasch est 'moderne', alors, qu'est le mien? Pour le moins ... 'hypermoderne'!". Il n'y a donc pas de "pensée hypermoderne". Ceci est une formule maladroite utilisée par des gens auquels l'essence de la question échappe.— Le message qui précède, non signé, a été déposé par 82.67.100.102 (discuter).

copié de l'article par --En passant (d) 27 février 2012 à 16:48 (CET)