Ministère de l'Enseignement supérieur (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ministère de l'Enseignement supérieur
Ministère de l'Enseignement supérieur (Québec)
Siège du ministère (Édifice Marie-Guyart).
Siège du ministère (Édifice Marie-Guyart).

Création
Juridiction Gouvernement du Québec
Siège 1035, rue De La Chevrotière, Québec (Québec)
G1R 5A5
Coordonnées 46° 48′ 28″ N, 71° 13′ 05″ O
Ministre responsable Pascale Déry
Site web www.education.gouv.qc.caVoir et modifier les données sur Wikidata
Géolocalisation du siège
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Ministère de l'Enseignement supérieur
Géolocalisation sur la carte : Québec
(Voir situation sur carte : Québec)
Ministère de l'Enseignement supérieur

Le ministère de l’Enseignement supérieur est un ministère du gouvernement du Québec chargé de l'enseignement postsecondaire, principalement prodigué par les cégeps et les universités, et de la recherche sur le territoire québécois. L'existence du ministère est discontinue, il est établi pour la première fois de 1984 à 1994, la deuxième fois de 2012 à 2015 et est finalement rétabli en 2020.

Historique[modifier | modifier le code]

Première incarnation (1984–1994)[modifier | modifier le code]

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Science a initialement été créé le sous le gouvernement Lévesque par scission du ministère de l'Éducation. Le nouveau ministère récupère la gestion des cégeps, du Conseil des universités, du réseau de l'Université du Québec, du régime des prêts et bourses ainsi que la régulation des professions réglementées[2].

Le ministère devient ministère de l'Enseignement supérieur à l'arrivée au pouvoir du gouvernement Bourassa en 1985 alors que certaines de ses attributions (notamment dans le domaine de la recherche) sont transférées au ministère du Commerce extérieur et du Développement technologique[3].

Le ministère de l'Enseignement supérieur disparaît une première fois le par fusion avec le ministère de l'Éducation pour former le ministère de l'Éducation et de la Science[4].

Deuxième incarnation (2012–2015)[modifier | modifier le code]

Le gouvernement Marois nomme Pierre Duchesne ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, séparément du ministre de l'Éducation[5]. Il récupère les compétences suivantes[6]:

La loi constitutive du ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST) est finalement sanctionnée le [7]. Le ministère est renommé ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science (MESRS)[8] à l'arrivée au pouvoir du gouvernement Couillard avant sa disparition par fusion avec le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport pour former le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, le , par le décret 142-2015[9].

Troisième incarnation (depuis 2020)[modifier | modifier le code]

Le , à mi-mandat, le gouvernement Legault reconstitue à nouveau le ministère et le poste de ministre de l'Enseignement supérieur, qu'il confie à Danielle McCann par le décret 654-2020[10].

Mission [modifier | modifier le code]

Le ministère de l’Enseignement supérieur élabore et propose au gouvernement des politiques relatives aux domaines de l'enseignement collégial, de l'enseignement universitaire et de la recherche, ainsi que de l’aide financière aux études.

Il vise par ses politiques et ses actions à :

  • promouvoir l’enseignement supérieur, la recherche et la science ;
  • contribuer, par la promotion, au développement et au soutien de ces domaines ;
  • encourager l'accroissement du niveau de scolarité de la population québécoise ;
  • favoriser l'accès aux formes les plus élevées du savoir à toute personne qui en a la volonté.

Les établissements d'enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Cégeps[modifier | modifier le code]

Les cégeps constituent la première étape de l’enseignement supérieur québécois. Créé en 1967, le réseau collégial public compte 48 cégeps :

Le réseau privé compte quant à lui 25 établissements collégiaux subventionnés :

Universités[modifier | modifier le code]

Le réseau universitaire québécois comprend 18 universités, dont 10 appartiennent au réseau de l'Université du Québec, créé en 1968 lors de l’adoption de la Loi sur l’Université du Québec.

Liste des ministres[modifier | modifier le code]

Liste des ministres de l'Enseignement supérieur du Québec v · d · m )
Ministre Parti Début Fin Cabinet
Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie Lévesque
Yves Bérubé Parti québécois
Jean-Guy Rodrigue Parti québécois P.M. Johnson
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Science Bourassa (2)
Claude Ryan[note 1] Libéral
Lucienne Robillard[note 2] Libéral
Fusion avec le Ministère de l'Éducation ()
Recréation par scission du Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport ()
Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie Marois
Pierre Duchesne Parti québécois
Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science Couillard
Yves Bolduc[note 3] Libéral
Poste combiné avec le Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport
Legault
Ministre de l'Enseignement supérieur
Danielle McCann[11] Coalition avenir [12]
Pascale Déry Coalition avenir En fonction

Ministres délégués et responsables[modifier | modifier le code]

Liste des ministres délégués et responsables
de l'application des lois professionnelles du Québec v · d · m )
Ministre Parti Début Fin Cabinet
Ministre des Affaires sociales
Ministre responsable de l'application des lois professionnelles
Bourassa (1)
Claude Castonguay Libéral
Ministre d'État au Conseil exécutif
Fernand Lalonde Libéral
Bernard Lachapelle Libéral
Ministre de l'Éducation
Ministre responsable de l'application des lois professionnelles
Lévesque
Jacques-Yvan Morin Parti québécois
Camille Laurin Parti québécois
Yves Bérubé Parti québécois
Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie
Ministre responsable de l'application des lois professionnelles
Yves Bérubé Parti québécois [13]
Jean-Guy Rodrigue Parti québécois P.M. Johnson
Claude Ryan Libéral [14] Bourassa (2)
Ministre délégué aux Finances et à la Privatisation
Pierre Fortier Libéral [15]
Ministre responsable de l'application des lois professionnelles
Raymond Savoie Libéral [16]
Jacques Chagnon Libéral [17] Johnson (fils)
Ministre de la Justice
Ministre responsable de l'application des lois professionnelles
Parizeau
Paul Bégin Parti québécois [18]
Bouchard
Serge Ménard Parti québécois
Linda Goupil Parti québécois
Paul Bégin Parti québécois Landry
Normand Jutras Parti québécois
Marc Bellemare Libéral Charest
Jacques P. Dupuis Libéral
Yvon Marcoux Libéral
Jacques P. Dupuis Libéral
Kathleen Weil Libéral
Jean-Marc Fournier Aucun[note 4]
Libéral
Bertrand St-Arnaud Parti québécois Marois
Stéphanie Vallée Libéral Couillard
Sonia LeBel Coalition avenir Legault
Ministre de l'Enseignement supérieur
Ministre responsable de l'application des lois professionnelles
Danielle McCann Coalition avenir [19] En fonction

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Également ministre de l’Éducation.
  2. Également ministre de l’Éducation à partir de décembre 1992.
  3. Également ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport.
  4. Jean-Marc Fournier est nommé ministre alors qu'il n'est pas élu à l'Assemblée nationale. Il remporte une élection partielle et devient député de Saint-Laurent le .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bibliothèque de l'Assemblée nationale du Québec, « Les ministères québécois depuis 1867 »
  2. Canada, Québec. « Décret 2870-1984 », Gazette officielle du Québec [lire en ligne]
  3. Canada, Québec. « Décrets 2635-1985 et 2636-1985 », Gazette officielle du Québec [lire en ligne]
  4. Canada, Québec. « Loi modifiant la Loi sur le ministère de l'Éducation », Loi du Québec 1994, Chapitre 51
  5. Canada, Québec. « Décret 878-2012 », Gazette officielle du Québec [lire en ligne]
  6. Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, « Rapport annuel de gestion 2012-2013 », (consulté le )
  7. Canada, Québec. « Loi sur le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie », Loi du Québec 2013, Chapitre 28 [lire en ligne]
  8. Canada, Québec. « Décret 369-2014 », Gazette officielle du Québec [lire en ligne]
  9. [PDF] Canada, Québec. « Décret 142-2015 », Gazette officielle du Québec [lire en ligne]
  10. Gouvernement du Québec, Décret 654-2020, Québec, Gazette officielle du Québec, (lire en ligne)
  11. Gouvernement du Québec, « Le premier ministre François Legault procède à des ajustements aux responsabilités de certains ministres - Portail Québec », sur www.fil-information.gouv.qc.ca (consulté le )
  12. Décret 654-2020 du . G.O.Q. du , vol. 28, page 2935.
  13. Décret 2870-84, 20 décembre 1984
  14. Décret 2637-85, 13 décembre 1985
  15. Décret 304-89, 3 mars 1989
  16. Décret 1618-89, 11 octobre 1989
  17. Décret 96-94, 10 janvier 1994
  18. Décrets 1459-94, 28 septembre 1994
  19. Décret 654-2020 du

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]