Dieudonné Cédor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dieudonné Cédor
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
HaïtiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Dieudonné Cédor est un peintre haïtien, né le à l'Anse-à-Veau, et décédé à Carrefour le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au collège Beaubrun Ardouin, Dieudonné Cédor devient ébéniste, mais semble davantage intéressé par l'art. Il entre au Centre d'Art de Port-au-Prince en décembre 1947 et travaille sous la supervision de Rigaud Benoit, qui lui enseigne les principes élémentaires de l'art. Il siège également au comité d'administration du Centre, à la fois en tant que professeur et membre du conseil d'administration.

En 1950, à la suite d'un désaccord, un groupe d'artistes dirigé par René Exumé, Lucien Price, Max Pinchinat et Dieudonné Cédor, quitte le Centre d'Art pour fonder le Foyer des Arts Plastiques. En 1956, en compagnie d'artistes tels que Luckner Lazard et Roland Dorcely, il fonde la Galerie Brochette, où il restera jusqu'en 1962. En 1957, il est nommé directeur du musée des Beaux-Arts de Port-au-Prince. Il démissionne à peine 24 heures après avoir accepté le poste. De 1969 à 1976, il travaille à la Galerie Nader à Port-au-Prince.

Dieudonné Cédor a également été professeur à l'École Nationale des Arts de Port-au-Prince. Il est décédé le 27 septembre 2010, à l'âge de 85 ans.

Œuvres et distinctions[modifier | modifier le code]

Les tableaux de Dieudonné Cédor ont été exposés dans de nombreux pays, notamment le Guatemala (1951), le Mexique (1952), l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas (1968), les États-Unis (1969), le Venezuela, la Colombie, et le Panama. Il y avait une exposition permanente de son travail au musée d'Art haïtien du collège Saint-Pierre, à Port-au-Prince.

Il a obtenu un prix de l'exposition du département du Travail à Haïti en 1953. En 1957, il s'est mérité le grand prix du Travail (Office du tourisme) à Haïti.

En 1967, il a réalisé une fresque à l'aéroport international de Port-au-Prince.

Références[modifier | modifier le code]

  • Gérald Bloncourt & Marie-José Nadal-Gardère, La peinture haïtienne. Haitian Arts, Paris, Éditions Nathan, 1986, p. 62.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]