Diebold Nixdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Diebold)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diebold (homonymie).

Diebold Nixdorf, Inc
logo de Diebold Nixdorf
logo actuel de l'entreprise
Image illustrative de l’article Diebold Nixdorf
ancien logo de Diebold

Création août 1859
Fondateurs Charles Diebold (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action New York Stock ExchangeVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Green
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Gerrard Schmid, CEO
Activité Technologie sécurité
Site web [1]

Diebold, Inc est une entreprise américaine créée en 1859, cotée en Bourse au NYSE. Après l'arrêt de l'activité machines à voter, Diebold a accru ses capacités et est maintenant le principal fabricant et distributeur d'automates bancaires. Son activité englobe également une offre de services, de logiciels et de sécurité. En 2016, la société Diebold a racheté la société Allemande Wincor Nixdorf pour donner naissance à la société Diebold Nixdorf, Inc., En 2017, Diebold Nixdorf est reconnu par RBR dans son rapport "Global ATM Market and Forecasts to 2022." comme le numéro un mondial du marché des ATMs.

Diebold 1063ix avec modem

Histoire[modifier | modifier le code]

Diebold a été créé en 1859 par Charles Diebold à Cincinnati (Ohio).

En mars 2008 United Technologies Corporation a proposé d'acheter Diebold pour 2,63 milliards de dollars mais en octobre 2008 l'offre a été retirée.

En novembre 2015, Securitas AB acquiert les activités de sécurités électroniques de Diebold, pour 350 millions de dollars[1].

En novembre 2015, Diebold lance une offre de rachat pour 1,7 milliard d'euros en actions et en numéraire.

À la suite de cette fusion, Diebold Nixdorf devient le nouveau leader mondial des automates bancaires[2].

Controverse[modifier | modifier le code]

Diebold fut soupçonné par les démocrates de truquage pour l'élection (Bush - Kerry) en 2004 avec la complicité de Ken Blackwell (en), le secrétaire d'État républicain de l'Ohio, mais, selon Avi Rubin, (un informaticien de l'université Johns-Hopkins qui a relu le logiciel) il est tout sauf certain que le logiciel présent sur le disque soit le logiciel de Diebold.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :