Demons & Wizards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Demons and Wizards.
Demons & Wizards
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Power metal[1]
Années actives 19982005 (en suspens)
Labels SPV
Site officiel www.demonsandwizards.de
Composition du groupe
Membres Hansi Kürsch
Jon Schaffer

Demons & Wizards est un groupe de power metal allemand. Actuellement basé à Tampa, en Floride, aux États-Unis, le groupe est considéré comme un projet parallèle de Blind Guardian et Iced Earth. Il est composé du chanteur de Blind Guardian, Hansi Kürsch, et du guitariste de Iced Earth, Jon Schaffer. Schaffer écrit la musique et Kürsch s'occupe du chant et des paroles. La formation du groupe lors de l'enregistrement de leur premier CD en 2000 comprenait aussi Mark Prator, qui était batteur sur plusieurs albums d'Iced Earth, et Jim Morris qui s'occupe de la plupart des solos, Morris qui travaille lui aussi avec Iced Earth.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'idée du groupe émerge en printemps 1997, quand Jon et Hansi voulurent faire de la musique ensemble, après avoir été amis de nombreuses années. Le but originel du groupe était de mélanger le style des mélodies sombres d'Iced Earth et la puissance vocale de Blind Guardian dans une seule musique. En réalité, selon les musiciens, le nom du groupe décrit les deux styles : le style démoniaque autoproclamé des thèmes et du son d'Iced Earth, et les sons et les thèmes magiques de Blind Guardian (le nom Demons & Wizards est inspiré par la femme de Jon Schaffer, qui parle toujours de Hansi et lui en tant que « Démons et Anges ». Hansi la corrigeait toujours en disant que « Demons et Sorciers » conviendrait mieux, en référence au CD de Uriah Heep nommé Demons & Wizards[1]. Le groupe réussit à atteindre un certain succès commercial, bien qu'il n'atteignit jamais celui des deux groupes principaux.

Le premier album du groupe, l'éponyme Demons & Wizards, est publié en 2000. En 2005, le groupe enregistra son second album intitulé Touched by the Crimson King[2]. Touched by the Crimson King est inspiré par la série La Tour sombre, écrite par Stephen King dans laquelle le Roi Cramoisi (Crimson King) est le principal ennemi du protagoniste. Le 8 octobre 2005, le clip de Terror Train est diffusé pour la première fois au Headbanger's Ball à 22 h EST/h PST[3]. Le clip est tourné à Goteborg, en Suède et réalisé par Roger Johansson[3]. En 2006, le groupe vend des décorations ayant servi à la tournée sur eBay[4].

Dans des interviews avec Jon Schaffer, il est qu'en 2008 (lorsque les tournées d'Iced Earth et le nouvel album de Blind Guardian seraient terminés) il aimerait faire une tournée officielle et enregistrer un album live.[incompréhensible] Cela entraîne certains à penser qu'un nouvel album sortirait au plus tard en 2009, mais il n'en est rien. Depuis la sortie de Touched by the Crimson King, l'activité du groupe est en suspens.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Membres de tournée[modifier | modifier le code]

Autres membres[modifier | modifier le code]

  • Mark Prator - batterie (studio)
  • Richard Christy - batterie (live) (2000)
  • Howard Helm - chant secondaire, chœurs
  • Kathy Helm - chant secondaire
  • Tori Fuson - chant secondaire
  • Jesse Morris - chant secondaire
  • Krystyna Kolaczynski - violoncelle

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Demons & Wizards
  • 2005 : Touched by the Crimson King

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Demons & Wizards », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 2 novembre 2016).
  2. (en) « DEMONS & WIZARDS - "Touched By the Crimson King" Review », sur Blabbermouth.net (consulté le 2 novembre 2016).
  3. a et b (en) « DEMONS & WIZARDS: 'Terror Train' Video To Receive 'Headbanger's Ball' Premiere », sur Blabbermouth.net,‎ (consulté le 2 novembre 2016).
  4. (en) « DEMONS & WIZARDS Auctioning Stage Decoration On eBay: Photos Available », sur Blabbermouth.net,‎ (consulté le 2 novembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]