Dérangement intervertébral mineur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le dérangement intervertébral mineur est un concept créé par le Dr Robert Maigne pour expliquer les douleurs communes mécaniques d'origine vertébrale. Quand il est douloureux, il est aussi appelé Dérangement Douloureux Intervertébral Mineur ou DDIM. Le diagnostic se fait sur quatre manœuvres, qui recherchent uniquement la provocation d'une douleur (et non une restriction de mobilité comme dans l'ostéopathie non médicale) : la pression latérale sur l'épineuse, la pression axiale sur l'épineuse, la pression-friction sur les articulations postérieures et la pression du ligament interépineux. Le diagnostic de DIM est posé sur ces quatre signes ET sur un contexte clinique et radiologique qui permet d'affirmer que cette souffrance segmentaire est de nature bénigne et mécanique. Les manipulation vertébrale sont susceptibles de remédier à ces souffrances segmentaires bénignes. Mais elles n'en constituent pas le seul traitement.

Le dérangement intervertébral mineur (DIM ou DIVM) représente une souffrance mineure du segment mobile vertébral ; il ne décrit pas une lésion anatomique, mais une "dysfonction" bénigne réversible ; cette conception uniquement segmentaire est complétée actuellement par le concept de serrage articulaire réflexe, plus global (utilisant la notion architecturale de tenségrité rapportée au rachis) et soulignant le rôle des contractures paraspinales profondes.

L'irritation de la branche postérieure du nerf rachidien peut être objectivée par la manœuvre du palper-rouler douloureux des segments cutanés du métamère concerné (métamères : territoire dont l'innervation sensitive dépend des deux nerfs rachidiens d'un espace intervertébral).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] Synthèse par Robert Maigne de la notion de DIM à partir du syndrome de la jonction dorso-lombaire
  • [2] L'action des manipulations et la notion de tenségrité