Cuivré écarlate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lycaena hippothoe

Le Cuivré écarlate ou Argus satiné changeant (Lycaena hippothoe) est une espèce paléarctique de lépidoptères de la famille des Lycaenidae et de la sous-famille des Lycaeninae.

Description[modifier | modifier le code]

Le Cuivré écarlate est un petit papillon présentant un léger dimorphisme sexuel. Le mâle est de couleur cuivre bordé de marron, avec des reflets violets pour la sous-espèce Lycaena hippothoe hippothoe. Les ailes antérieures de la femelle sont orange ornées de deux lignes, une submarginale et une postdiscale de points noirs ovales. Les ailes postérieures sont marron bordées d'une ligne submarginale de lunules orange.

Le revers de l'aile antérieure est orange orné de points noirs cerclés de blanc et l'aile postérieure est beige grisé avec une bande submarginale orange bordée de petits points noirs.

Espèces proches ou ressemblantes[modifier | modifier le code]

Dans son aire de répartition, le Cuivré commun (Lycaena phlaeas) et le Cuivré mauvin (Lycaena alciphron).

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération en juin juillet dans le nord et l'est de l'Europe, en deux générations en mai puis juillet août au sud de l'Europe[1].

Il hiverne à l'état de jeune chenille.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes-hôtes sont Polygonum bistorta, Rumex acetosa et d'autres Rumex (Rumex hydrolapathum, Rumex confertus) en Russie[2],[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Face inférieure

Le Cuivré écarlate est présent dans le nord de l'Espagne et dans le centre de la France sous forme de deux isolats puis dans tout l'est de l'Europe à partir des Alpes et jusqu'au 62° N (mais absent du sud), puis en Russie, en Sibérie et jusqu'à la région du fleuve Amour[2],[1].

En France il est présent dans les Pyrénées, puis tout l'est à partir du Massif Central et des Ardennes et tout particulièrement dans le Jura et les Alpes[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

C'est un lépidoptère des prairies humides.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Lycaena hippothoe a été décrite par Carl von Linné en 1761.

Synonymes :

  • Palaeochrysophanus hippothoe (Linnaeus, 1761)
  • Chrysophanus eurydame Hoffmansegg, 1806
  • Papilio eurybia Ochsenheimer, 1808
  • Polyommatus stiberi Gerhard, 1853[4]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Lycaena hippothoe hippothoe présent en Europe et dans l'ouest de la Sibérie.
  • Lycaena hippothoe amurensis (Staudinger, 1892)
  • Lycaena hippothoe eurybia (Ochsenheimer, 1808) dans l'Altaï
  • Lycaena hippothoe eurydame (Hoffmannsegg, 1806) dans les Alpes, près de Genève[1].
  • Lycaena hippothoe sumadiensis
  • Lycaena hippothoe stiberi (Gerhard, 1853) dans le nord de la Scandinavie et de l'Oural[2].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • en français : le Cuivré écarlate, l'Argus satiné changeant
  • en anglais : Purple-edged Copper
  • en espagnol : Manto de Cobre
  • en allemand : Lilagold-Feuerfalter, Lilagoldfalter ou Kleiner Ampferfeuerfalter

Protection[modifier | modifier le code]

L'espèce n'a pas de statut de protection particulier.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence taxinomique[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tristan Lafranchis, Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Biotope, coll. « Parthénope », (ISBN 9782951037922).
  • Tom Tolman et Richard Lewington, Papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-02045-6).