Cresson alénois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lepidium sativum

Le Cresson alénois (Lepidium sativum) est une plante herbacée utilisée comme légume ou comme salade. Il est parfois appelé Passerage cultivée.

Étymologie et noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le nom de genre de Lepidium désignait en latin un végétal de cette famille et en grec lepidion λεπιδιον une petite plante médicinale au suc laiteux indiquée par Dioscoride[1] (II, 74) correspondant à Lepidium latifolium. Ce dernier terme grec lepidion vient du grec λεπίς, lepis, « coquille, écaille » en raison de la forme de ses fruits (siliques)[2].

L’épithète spécifique sativum vient du latin sativus, sativa, sativum signifiant « cultivé ».

Le nom vernaculaire de passerage composé de passe, forme verbale de passer* et de rage* parce que la croyance populaire attribuait à cette plante la vertu de guérir la rage de dents[3]. L’adjectif alénois dérive du toponyme Orléans, orlenois « d’Orléan » attesté depuis 1150[4].

Le cresson alénois est aussi nommé en français passerage et nasitort du fait de son goût âcre[5]. Ses noms en anglais sont garden pepperwort, garden cress, Upland Cress, en allemand Gartenkresse, en espagnol berro de huerta ou mastuerzo, en portugais agrião et mastruco.

Il ne doit pas être confondu avec les autres cressons, notamment avec le cresson de fontaine ou avec Barbarea verna, le cresson de terre.

Description[modifier | modifier le code]

Feuilles inférieures pennatiséquées
Fleur
Fleurs et silicules

Le cresson alénois est une plante annuelle, à odeur fétide et saveur âcre, dont la tige haute de 20 à 80 cm est dressée et rameuse[6].

Les feuilles inférieures sont 1-2 fois pennatiséquées, alors que les feuilles supérieures sont linéaires et entières.

Les fleurs sont petites et blanches. La floraison se déroule de mai à juillet.

Le fruit est une petite silique (silicule) suborbiculaire, largement ailées, étroitement échancrées, glabres.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le cresson alénois est originaire en Afrique d'Égypte et d'Éthiopie, au Moyen-Orient du Liban, de la Syrie, de Jordanie, Palestine,de Turquie, d'Irak, d'Iran et en Asie d'Afghanistan et du Pakistan, et au Québec dans le bas du fleuve.

Ailleurs cette plante cultivée se rencontre au voisinage des habitations.

Utilisation[modifier | modifier le code]

En gastronomie, les feuilles et les fleurs du cresson alénois sont ajoutées crues aux salades. Elles ont une saveur piquante et aromatique qui n'est pas sans rappeler celle de la grande capucine.

Tests de l'état de maturation du compost[modifier | modifier le code]

Les graines de cresson alénois servent aux tests de germination sur le compost obtenu après compostage. Il s'agit incontestablement de la méthode la plus simple et la plus fiable pour connaître l'état de maturation du compost obtenu.
Les plantes tests les plus couramment utilisées sont le cresson alénois et la laitue (Lactuca sativa). Des graines de la plante test sont semées sur le compost humidifié en bocal hermétiquement fermé. Après trois jours, la maturité est évaluée d'après le pourcentage de germination et, éventuellement, la quantité de matière verte obtenue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Pedanius Dioscorides of Anazarbus, De materia medica (translated by Lily Y. Beck), Olms - Weidmann, , 630 p.
  2. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolite, Éditions Quae, (lire en ligne), p. 95.
  3. CNRTL (cnrs, atilf), « Passerage » (consulté le 4 avril 2020)
  4. CNRTL, « Alénois » (consulté en avril 42020)
  5. Mediadico.
  6. Référence Tela Botanica (France métro) : Lepidium sativum L.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :