Crachat de coucou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crachat de crapaud • écume printanière

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coucou (homonymie).
Larve de Philaenus spumarius
sécrétant son « crachat de coucou ».

Le crachat de coucou[1] ou de crapaud[1], ou l'écume printanière[1], est l'exsudat mousseux des plantes piquées par une larve de cercope[1]. Il s'agit d'un nom vernaculaire donné aux amas spumeux[2] sécrétés par les larves de nombreuses espèces de cercopes et dans lesquels elles vivent.

Formation[modifier | modifier le code]

Les larves sucent la sève des plantes qu’elles parasitent, et en extraient les éléments nourriciers. Une fois filtrée, la grande majorité de cette sève sert à fabriquer l’écume qui est produite par des glandes salivaires situées dans l’abdomen, entre les tergites VII et VIII[3] et excrétée par l’anus.

Utilité[modifier | modifier le code]

Cette écume a de multiples utilités. Elle sert tout d’abord à protéger la larve à la vue des éventuels prédateurs et parasites, et à assurer une isolation thermique. Cette isolation permet à la larve de contrôler la température et l’humidité à l’intérieur du « cocon » de mousse, l’empêchant de se dessécher. Le goût âcre de cette écume constitue aussi un bon répulsif face aux prédateurs.

Espèces concernées[modifier | modifier le code]

Quelques espèces communes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Entrée « crachat de coucou ou de crapaud ou écume printanière » [html], sur Dictionnaire de français (en ligne), Larousse (consulté le 29 mars 2016).
  2. Entrée « philène » [html], sur Dictionnaire de français (en ligne), Larousse (consulté le 29 mars 2016).
  3. Le monde des insectes