Coupe du monde de roller derby 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coupe du monde de roller derby.
Coupe du monde de roller derby 2011
Description de l'image Logo coupe du monde de derby 2011.jpg.
Généralités
Sport Roller derby
Organisateur(s) Magazine « Blood & Thunder »
Édition 1re
Lieu(x) Drapeau du Canada Canada
Date 1er décembre au
Nations 13
Site(s) Le « Bunker » du Downsview Park de Toronto
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur États-Unis
Finaliste Canada
Troisième Angleterre

Navigation

La Coupe du monde de roller derby 2011 est le premier tournoi international de roller derby sur piste plate. Elle est organisée par le magazine Blood & Thunder et accueillie par la « ligue » (club sportif) de roller derby de Toronto[1] du 1er au 4 décembre 2011 au « Bunker » du Downsview Park de Toronto[2]. Elle permet à treize équipes de vingt patineuses de représenter les couleurs de leur pays au plus haut niveau.

Pays participants[modifier | modifier le code]

Pays participants à la Coupe du Monde (en rouge)

Les treize équipes prenant part à cette première édition sont :

Nations Clubs représentés
Argentine Gotham Girls Roller Derby, Houston Roller Derby, Los Angeles Derby Dolls, Queen City Roller Girls, Windy City Rollers, 2x4 Roller Derby
Australie Adelaide Roller Derby, Brisbane City Rollers, Canberra Roller Derby League, Coastal Assassins Roller Derby, Newcastle Roller Derby League, Sun State Roller Derby League, Sydney Roller Derby League, Victorian Roller Derby League
Brésil Capital City Derby Dolls, Gotham Girls Roller Derby, Gray City Rebels, Ladies of Hell Town, South Bay Derby Mizfits, Stuttgart Valley Roller Girlz, Sugar Loathe Derby Girls
Canada 709 Derby Girls, E-Ville Roller Derby, Forest City Derby Girls, Houston Roller Derby, Montréal Roller Derby, Oil City Derby Girls, Pile O' Bones Derby Club, Red Deer Roller Derby Association, Rideau Valley Roller Girls, Terminal City Roller Girls, Toronto Roller Derby, Tri-City Roller Girls, West Kootenay Women's Roller Derby
Angleterre Auld Reekie Roller Girls, Birmingham Blitz Dames, Central City Rollergirls, Dolly Rockit Rollers, Hellfire Harlots, London Rockin' Rollers, London Rollergirls, Rainy City Rollergirls
Finlande Bristol Harbour Harlots, Crime City Rollers, Dirty River Roller Girls, Helsinki Roller Derby, Kallio Rolling Rainbow, Tampere Rollin' Hos
France DC Rollergirls, Les Petites Morts de Bordeaux, Montréal Roller Derby, Paris Rollergirls, Pioneer Valley Roller Derby, Roller Derby Metz Club, Roller Derby Toulouse
Allemagne Barock City Roller Derby, Bear City Roller Derby, Harbor Girls Hamburg, Philly Rollergirls, Ruhrpott Roller Girls, Stuttgart Valley Roller Girlz
Irlande Birmingham Blitz Dames, Cork City Firebirds, Dolly Rockit Rollers, Dublin Roller Girls, Glasgow Roller Girls, Kernow Rollers, London Rollergirls, Rat City Rollergirls
Nouvelle-Zélande Dead End Derby, Hellmilton Roller Ghouls, Mount Militia Derby Crew, Northland Nightmares, Pirate City Rollers, Richter City Roller Derby[3]
Écosse Auld Reekie Roller Girls, Glasgow Roller Girls, Granite City Roller Girls, So Cal Derby
Suède Crime City Rollers, London Rockin Rollers, London Rollergirls, Stockholm Roller Derby[4]
États-Unis Boston Derby Dames, Charm City Rollergirls, Dutchland Rollers, Gotham Girls Roller Derby, Minnesota RollerGirls, Oly Rollers, Philly Rollergirls, Rocky Mountain Rollergirls, Rose City Rollers, Steel City Derby Demons, Windy City Rollers

Première phase[modifier | modifier le code]

La compétition est organisée en deux phases de poules. Dans la première phase, trois groupes de 3 équipes et un de 4 sont mis en place et chaque équipe joue contre les autres équipes de son groupe. Un classement est alors établi en fonction des victoires :

  • Groupe A : Brésil, France, Suède et Canada,
  • Groupe B : Australie, Finlande et Allemagne,
  • Groupe C : Écosse, Nouvelle-Zélande et États-Unis,
  • Groupe D : Angleterre, Argentine et Irlande.

Le premier match de la compétition a lieu le 1er décembre entre la France et le Canada ; les joueuses locales s'imposent facilement sur le score de 244 à 17[5].

1er décembre
  • Canada 244-17 France[6]
  • Australie 136-53 Allemagne
  • Argentine 51-164 Irlande
  • États-Unis 377-8 Nouvelle-Zélande
  • Brésil 30-163 Suède
  • Australie 179-29 Finlande
2 décembre
  • Irlande 64-199 Angleterre
  • Nouvelle-Zélande 124-111 Écosse
  • Canada 196-26 Suède
  • Allemagne 104-80 Finlande
  • Brésil 28-212 France
  • États-Unis 435-1 Écosse
  • Argentine 31-273 Angleterre
  • Suède 110-46 France
  • Canada 408-7 Brésil
Classement du groupe A
Cl Équipe PJ V D PP PC Diff
2 Canada 3 3 0 848 50 +798
5 Suède 3 2 1 299 272 +27
6 France 3 1 2 275 382 -107
11 Brésil 3 0 3 65 783 -718
  •      Équipe directement qualifiée pour les séries
Classement du groupe B
Cl Équipe PJ V D PP PC Diff
4 Australie 2 2 0 315 82 +233
8 Allemagne 2 1 1 157 216 -59
10 Finlande 2 0 2 109 283 -174
Classement du groupe C
Cl Équipe PJ V D PP PC Diff
1 États-Unis 2 2 0 812 9 +803
9 Nouvelle-Zélande 2 1 1 132 488 -356
13 Écosse 2 0 2 112 559 -447
Classement du groupe D
Cl Équipe PJ V D PP PC Diff
3 Angleterre 2 2 0 472 95 +377
7 Irlande 2 1 1 228 250 -22
12 Argentine 2 0 2 82 437 -355

Phase éliminatoire[modifier | modifier le code]

Poule de qualification[modifier | modifier le code]

Les trois meilleures équipes de la première phase sont directement qualifiées pour les quarts-de-finale alors que les dix autres jouent une phase de qualification. Les cinq vainqueurs rejoignent les quarts-de-finale, les perdants jouant la « phase de consolation ».


  Premier tour Deuxième tour Demi-finales Finale
                                     
        
  1  États-Unis 470  
    9  Nouvelle-Zélande 8  
8  Allemagne 127
9  Nouvelle-Zélande 142  
  1  États-Unis 532  
  4  Australie 4  
4  Australie 251  
13  Écosse 48  
  4  Australie 126
    5  Suède 80  
5  Suède 190
12  Argentine 65  
  1  États-Unis 336
  2  Canada 333
        
        
  2  Canada 499
    10  Finlande 31  
7  Irlande 134
10  Finlande 148  
  2  Canada 161  
  3  Angleterre 90     Troisième place
        
        
  3  Angleterre 383 3  Angleterre 203
    6  France 14   4  Australie 85
6  France 212
11  Brésil 138  

Phase de classements[modifier | modifier le code]

Qualification 5e place
         
 Suède  94
 Nouvelle-Zélande  66  
 Suède  100
  
   Finlande  126
 France  84
 Finlande  115  
7e place
  
 Nouvelle-Zélande  129
 France  80


  Qualification Qualification 9e place
                           
        
  7  Irlande 213  
    11  Brésil 57  
      
          
    7  Irlande 60
  8  Allemagne 116
          
        
8  Allemagne 104
    13  Écosse 41  
12  Argentine 91
  13  Écosse 114  
11e place
 Brésil 64
 Écosse 113

Classement final[modifier | modifier le code]

Les États-Unis remportent cette première édition de la Coupe du monde de roller derby. Le classement final est le suivant[7]:

  1. Drapeau des États-Unis États-Unis
  2. Drapeau du Canada Canada
  3. Drapeau de l'Angleterre Angleterre
  4. Drapeau de l'Australie Australie
  5. Drapeau de la Finlande Finlande
  6. Drapeau de la Suède Suède
  7. Drapeau de la France France
  8. Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
  9. Drapeau de l'Allemagne Allemagne
  10. Drapeau de l'Irlande Irlande
  11. Écosse Écosse
  12. Drapeau du Brésil Brésil
  13. Drapeau de l'Argentine Argentine

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jenny Yuen, « Roller Derby attracts a crowd », Toronto Sun,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Blood & Thunder Roller Derby World Cup 2011 », Blood & Thunder Magazine (consulté le 8 août 2011)
  3. (en) « World Cup NZ Team Announcement! » (consulté le 26 novembre 2015)
  4. (en) « WFTDA and the Roller Derby World Cup », Women's Flat Track Derby Association,‎ (consulté le 26 novembre 2015)
  5. « Résultats », sur teamfrancerollerderby.wordpress.com (consulté le 27 novembre 2015)
  6. (en) « Canada trounces France 244-17 at roller derby World Cup », sur City News Toronto,‎
  7. (en) « USA win first ever Roller Derby World Cup! », sur torontorollerderby.com (consulté le 26 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]