Corinne Chevallier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain algérien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Corinne Chevallier
Nom de naissance Corinne Chevallier
Naissance (81 ans)
Alger, Algérie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Prisonnier de Barberousse
  • La nuit du corsaire

Corinne Chevallier, née le 5 juillet 1935 à Alger, est une historienne et romancière algérienne d'origine pied noir[1]. Elle est la fille de Jacques Chevallier, ancien maire d'Alger.

Elle fait partie des rares pieds noirs qui ont adopté la nationalité algérienne à l'indépendance du pays. Elle vit toujours à Alger.

De son mariage en 1954 avec Michel Brac de La Perrière sont nés six enfants dont Virginie Brac de La Perrière, romancière et scénariste.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Des ruines, des chèvres, des bateaux, Entreprise nationale du livre, 1985.
  • Les trente premières années de l'État d'Alger : 1510-1541, Office des publications universitaires (OPU), Alger, 1986.
  • Une attitude libérale pendant la guerre l'Algérie : Jacques Chevallier, maire d'Alger, 1988.
  • Prisonnier de Barberousse, Hatier, 1992, (ill. par Christine Flament), (ISBN 2218037807) — Prix du roman historique pour la jeunesse de la ville de Nancy.
  • La petite fille du Tassili, Éditions Casbah, Alger, 2001.
  • La nuit du corsaire, Éditions Casbah, Alger, 2005, (ISBN 9961 64 562 6).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hamid Tahri, « Algérienne, profondément algérienne... », El Watan,‎ (lire en ligne)