Contrainte d'intégrité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans une base de données, une contrainte d'intégrité permet de garantir la cohérence des données lors des mises à jour de la base. En effet, les données d'une base ne sont pas indépendantes, mais obéissant à des règles sémantiques, après chaque mise à jour, le SGBD contrôle qu'aucune contrainte d'intégrité n'est violée.

Sous Oracle, les clés primaires sont systématiquement accompagnées d'un index défini de la même manière. Il existe pour ce SGBD différents types d'index qui autorisent la conservation de l'intégrité de la table.

Exemple[modifier | modifier le code]

Voici un ajout de contrainte en SQL reliant un ID à une clé étrangère :

alter table image_utilisateur add constraint image_utilisateur_utilisateur_fk
   foreign key (utilisateur_sid) references utilisateur(sid);

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :