Constantin de Renneville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Constantin de Renneville
1715 Constantin de Renneville imprisoned.jpg

Renneville, Französische Inquisition (1715): L'arrêté de l'auteur

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
Activité
Autres informations
Religion
Lieu de détention

René Auguste Constantin de Renneville, né à Caen le 9 octobre 1677[1] et mort dans le landgraviat de Hesse-Cassel le 13 mars 1723, est un auteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Directeur des aides et domaines à Carentan, Constantin de Renneville quitte la France pour les Pays-Bas en 1699 en raison de ses convictions protestantes. Trois ans après son retour, ayant composé des vers contre Louis XIV et Philippe V, il est dénoncé comme espion et emprisonné à la Bastille où il reste onze ans jusqu’en 1713[2]. La série de poèmes, appelés Otia bastiliaca, qu’il a rédigés en marge d’un exemplaire d’Auteurs déguisés (Paris, 1690) pendant son emprisonnement ont redécouverts par James Tregaski en 1906.

Libéré grâce à l’intervention de Anne d’Angleterre[2], il se rend Angleterre où il relate sa captivité sous le titre d’Histoire de la Bastille (5 tomes, 1713-24), dédié à George Ier et qui sera traduit en anglais, néerlandais et italien. Une autre de ses œuvres d’importance est le Recueil des voyages qui ont servi a l'établissement de la Compagnie des Indes Orientales aux Provinces Unies (10 tomes, Rouen, 1725).

À sa mort, il était commandant d’artillerie au service du landgrave de Hesse-Cassel.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L’inquisition françoise : ou, L’histoire de la Bastille, Amsterdam, Étienne Roger, 1715
  • Supplément à l’histoire de l’inquisition françoise ou de la Bastille, Amsterdam, Étienne Roger, 1719
  • Recueil des voiages qui ont servi à l'établissement & aux progrès de la Compagnie des Indes Orientales, formée dans les Provinces-Unies des Païs-Bas, Amsterdam, J.F. Bernard, 1725
  • Cantiques de l’écriture sainte paraphrasés en sonnets, Amsterdam, Étienne Roger, 1703
  • Psaumes de la Pénitence paraphrasés en sonnets, La Haye, 1715
  • Poème en vers libre pour le jour de l’heureuse naissance de S.A.S.M. Charles, Landgrave de Hesse, Cassel, 1722
  • Œuvres spirituelles contenant diverses poésies chrétiennes, Amsterdam, 1725
  • Anecdotes bas-normandes, 1724 ; rééd. par Paul Le Cacheux, Évreux, Impr. de l’Eure, 1899
  • Olaf Simons, Marteaus Europa oder Der Roman, bevor er Literatur wurde (Amsterdam, 2001), p. 647-661.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'Encyclopædia Britannica 1911 affirme que Constantin de Renneville est né en 1650, mais cela paraît peu compatible avec le fait de poursuivre une activité militaire, dans l'artillerie, en 1723.
  2. a et b Renneville, René-Auguste-Constantin de (1677-1723), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 21 octobre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]