Constance de Provence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour sa petite-fille et homonyme devenue reine de France, voir Constance d'Arles.
Constance de Provence
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Parentèle
Charles-Constantin de Vienne (père putatif (d))Voir et modifier les données sur Wikidata

Constance, dite aussi "Constance de Vienne", née aux alentours de l'an 920, morte entre 963 et 966 fut comtesse d'Arles.

Une filiation impériale ?[modifier | modifier le code]

L'abbé Maurice Chaume a le premier mis en évidence que le prénom de cette dernière renvoyait au comte de Vienne Charles-Constantin lui-même fils de Anne de Constantinople et de Louis l'Aveugle roi de Provence (887-928), roi d'Italie (900-905) et empereur d'Occident (901-905) .

Ainsi deux théories ont été proposées concernant le lien familiale entretenu par Constance de Provence et Charles-Constantin de Vienne :

  • Chaume propose qu'elle ait été la fille de Charles-Constantin[1]. Cependant l'argument onomastique souffre de la présence des plusieurs "Constance" dans les actes de Cluny entre 891 et 946[2] et de nombreux "Constantin" dont la présence resterait à expliquer.
  • Jean-Pierre Poly propose qu'elle soit la sœur de Charles-Constantin, mais son fils Guillaume le Libérateur étant né vers 950-955, elle-même n'a pas pu naître avant 910-915.

Ainsi la chronologie ne s'opposant pas à ce que Constance de Provence eut été la fille de Charles Constantin et de Thieberge de Sens, c'est cette première proposition qui est la plus communément admise[3].

Elle pourrait aussi être la nièce de Charles-Constantin, mais il est très improbable que ce dernier ait eu une sœur ou un frère germain (brièveté du mariage des parents et absence dans les sources).

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Elle épousa avant 942, ou plus probablement vers 945-948, Boson II (928 † 968), comte d'Arles et eut deux fils[4] :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Chaume (1925), p. 447 n°2, cité par Settipani (1991), p. 4.
  2. Cluny Tome I, n°45, p. 53, n°390, p. 371, n°530, p. 515, n°582, p. 556, n°683, p. 636.
  3. S. DE VAJAY, Comtesse d'origine occitane dans la marche d'Espagne aux 10e et 11e siècles, In : Hidalguía. 28 (1980), S. 585–616, 601–2, p. 616. Lire en ligne
  4. Constance est considérée comme l'épouse du Comte Boson, et la mère de Guillaume et Rotbald, dans le Cartulaire de Montmajour daté de mai 963 (Chartrier de Saint-Pierre de Montmajour, ed. Dom Chantelou (1890/1), pp. 1-384, quoted in Settipani (1991), p. 3 footnote 3.)