Congrès de Jérusalem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Congrès de Jérusalem est un congrès réuni en 1931 à Jérusalem par des indépendantistes arabes. Ce congrès fut islamique et panarabe. Il a réuni de nombreuses personnalités arabes, comme Messali Hadj, Abdelaziz Thâalbi et l'émir Chékib Arslan, rédacteur du journal « la Nation Arabe ».

Le Congrès est connu pour avoir voté le « Pacte Arabe » qui proclame l'« unité complète et indivisible » des pays arabes, le devoir de chaque pays arabe de tendre « à un seul but : l'indépendance complète et l'unité » et la nécessité de « combattre de toutes ses forces » le colonialisme. Ce pacte devint l'inspirateur et le guide des chefs de partis nationalistes du Maghreb[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  1. L'Afrique du Nord en marche, Charles-André Julien, p.26