Commodore 128

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le Commodore 128 est un Ordinateur personnel familial, aussi connu sous le nom de C128, présenté lors du Consumer Electronics Show (CES) de janvier 1985.

Caractiéristiques[modifier | modifier le code]

C'était une version étendue et compatible du Commodore 64, mais relooké comme un Amiga avec 128 kiloOctets de mémoire vive. Il était doté du processeur 6510 du Commodore 64 pour lui assurer une compatibilité à 100 %, mais également d'un nouveau processeur 8510 avec un jeu d'instructions BASIC plus étendu et des possibilités d'extension par cartouche mémoire, jusqu'à 512 Ko. Il contenait également un processeur Zilog Z80 avec le système d'exploitation CP/M. Enfin, il proposait une commutation d'écran du mode standard 40 colonnes vers un mode 80 colonnes.

Cet ordinateur hybride, intégrait 3 microprocesseurs différents interconnectés, qui assuraient une compatibilité matérielle complète avec différents systèmes d'exploitation. Ce concept n'a jamais été reproduit depuis avec un ordinateur personnel. Le commodore 128 est en cela un ordinateur unique et hors normes.

Il y eut une version semi-portable : le Commodore 128/D avec lecteur de disquette 5"1/4 intégré, poignée et clavier clipsable sur le dessous.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Commodore 128 ne parvint pas à s'imposer. Les développeurs de jeux sortirent moins d'une dizaine de produits dédiés et quelques logiciels professionnels (GEOS, VizaWrite/Calc, Superbase) convertis depuis les versions CBM ne purent vivre, bien que parfois plus performants que leurs concurrents PC (en particulier en termes d'économie de mémoire), mais manquant de crédibilité.

Le C128 a été la dernière machine à processeur 8 bits commercialisée par Commodore Business Machines, peu avant la sortie de l'Amiga.

Sur les autres projets Wikimedia :