Cog (robotique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir COG.

Cog est un projet de recherche du groupe robotique humanoïde HRG du Massachusetts Institute of Technology. Cette recherche se base sur l'hypothèse qu'une intelligence d'un niveau humain nécessite l'accumulation de l'expérience de l'interaction avec des humains, comme le font les enfants sur une longue période de temps. Comme le comportement que Cog cherche à construire doit être approprié et social, le robot doit évoluer et apprendre dans un milieu sain dans lequel il recevra des stimuli et progressivement pourra également se comporter comme un humain dans un contexte défini. Cog est un projet de réplication du comportement humain, avec un apprentissage entièrement social, comme le font les humains.

Énoncé du projet Cog[modifier | modifier le code]

Objectifs du projet Cog[modifier | modifier le code]

  • Concevoir et fabriquer un visage humanoïde qui puisse être une interface suffisante pour établir le contact entre les humains et le robot.
  • Créer un robot qui serait capable d'interagir avec les humains et les objets d'une manière humaine.
  • Développer un système général par lequel Cog pourra comprendre les relations entre ses commandes reçues, ses commandes envoyées, et les informations de ses senseurs (vision, proprioception principalement, et les autres sens ensuite dont le toucher.
  • Améliorer l'apparence du design de l'humanoïde en utilisant des courbes et des textures qui imitent fidèlement l'apparence humaine.

Avancement actuel de la recherche[modifier | modifier le code]

  • Développement du visage de Cog (terminé).
  • Obtenir des capacités moteurs du buste, de la tête, des bras, des jambes et une colonne vertébrale flexible (terminé).
  • La vision par des caméras vidéo, qui sont sensibles au mouvement (terminé).
  • L'ouïe, le toucher, la vocalisation, les mains.
  • Enseigner à Cog comment ses mouvements peuvent affecter ses impulsions sensorielles entrantes.
  • Apprendre à Cog à gérer son effort et à coordonner ses mouvements.

Justifications[modifier | modifier le code]

Une des motivations pour s'investir de la fabrication d'humanoïde peut être facilité par la lecture de Philosophy in the flesh (Philosophie dans la chair) par Mark Jonhson et George Lakoff. Ils expliquent en quoi l'intelligence humaine est dépendante de la structure physiologique du cerveau (uniquement). En construisant des systèmes d'intelligence artificielle qui s'inspirent de la structure humaine, nous augmentons nos chances de parvenir à créer un système d'intelligence artificielle de qualité humaine.

Une autre raison pour fabriquer des robots d’apparence humanoïde, très ressemblants à l’humain, c'est que des machines à l’apparence humaine pourraient avoir des interactions plus humaines avec les humains. Ce pourrait être un facteur décisif pour une machine qui devrait s'intégrer dans un cadre social humain pour son apprentissage.

Lien externe[modifier | modifier le code]