Cité du Sport de Terrebonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cité du Sport de Terrebonne
Généralités
Adresse
2495 boul. des Entreprises
Terrebonne, Québec J6X 4J9
Construction et ouverture
Ouverture
Coût de construction
15 millions[1]
Utilisation
Clubs résidents
Cobras de Terrebonne (depuis 2007)
Propriétaire
Les Complexes Sportifs Terrebonne et la Ville de Terebonne
Équipement
Capacité
Hockey: 1 000 sièges (Maximum: 1 200)
Dimensions
patinoires : 200" × 85"
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Les Moulins

(Voir situation sur carte : Les Moulins)
Point carte.svg

La Cité du sport de Terrebonne (Québec, Canada) est un complexe sportif composé de deux bâtiments et d'aménagements extérieurs.

Financement[modifier | modifier le code]

Sa construction a nécessité un investissement de 50 millions de dollars, le gouvernement du Québec en fournissant 10,7 millions.

À lui seul, le complexe aquatique et gymnique a coûté 25 millions de dollars. On y trouve une piscine olympique (dix couloirs de 50 mètres), deux tremplins (1 m et 3 m), ainsi qu'un gymnase de dimension olympique qui peut accueillir des compétitions de niveau mondial.

Le complexe des deux glaces a été financé au coût de 15 millions par Les Complexes Sportifs Terrebonne, organisme à but non lucratif. L'une des deux patinoires compte 1 000 sièges et accueille les Cobras de Terrebonne de la Ligue de Hockey Junior AAA du Québec.

Conception[modifier | modifier le code]

Sa conception est basée sur l'économie d'énergie, l'efficacité énergétique et la relation du bâtiment avec les usagers.

Conçu par la firme Bergeron, Thouin architectes de Repentigny en 2006, construit en 2007, il s'agence parfaitement aux bâtiments adjacents, soit le Cegep régional et le Centre de formation professionnel de Lanaudière à Terrebonne. Ces bâtiment, tous situés sur le boulevard des Entreprises face à l'autoroute 640, ont une architecture industrielle moderne. Des traits de conception distingués, des parements extérieurs sobres, l'absence de moulures, de grands murs vitrés sont des caractéristiques de l'apparence du complexe sportif.

L'intérieur des bâtiments est spacieux de façon à faciliter la circulation des usagers avec leurs équipements. Les espaces sont standardisés pour créer une uniformité des couleurs, des matériaux, des aménagements, et des appareils sanitaires. Ce type de conception permet une économie de temps, d’argent, de main d’œuvre et de minimiser les pertes. Les milieux ont été séparés selon une optimisation de l’espace afin d’utiliser les installations à pleine capacité.

Le bâtiment principal, celui hébergeant les activités liées à l'eau, est divisé selon les sports pratiqués par un long corridor, agissant d'intermédiaire entre le chaud et le froid. Celui-ci possède des extrémités qui offrent une ouverture sur l'extérieur et marque la relation du complexe avec l'environnement. L’architectonique du bâtiment est aussi bien appliquée à l’aide de contraste tel qu’opacité et transparence. Il y a peu de formes courbes contrairement aux formes cubiques qui sont omniprésentes.

Le bâtiment utilise un système de récupération d'eau pour subvenir aux nécessités sanitaires et d'entretien en au courante. Une membrane de toiture blanche a été choisie dans le but de réduire l'utilisation de climatisation et l'augmentation de la température en milieu urbain. D'un côté, il y a une aréna de deux glaces avec des gradins ayant une capacité d'environ 200 spectateurs chacune. Une toile réfléchissante est utilisée au-dessus des patinoires, de façon à optimiser l'utilisation de la lumière dans ces endroits. Ces glaces sont refroidies par des compresseurs ultra performants améliorés, aussi utilisés pour produire la climatisation en période estivale. Le surplus de chaleur produit par ces compresseurs est récupéré afin de subvenir aux besoins de chauffage des bâtiments. Si ce besoin n'est pas immédiat, l'énergie produite est emmagasinée dans le sol, sous le vaste espace gazonné au pourtour du bâtiment, par un système de géothermie.

De l'autre côté du long corridor, se trouvent les piscines, de compétition de niveau olympique et récréative. Ces aménagements en dépressions marqués par un plan libre marquant une séparation entre les deux piscines. Ce plan supporte les gradins et favorise la transmission de la lumière. Les murs et cloisons entourant les plans d'eau sont en partie vitrés par des murs rideau orientés, de façon à optimiser l'utilisation de la lumière et de la chaleur naturelle. L'entretien et la vérification de la qualité de l'eau sont assurés par un système de régulation continue accompagné d'un système d'ultra violet permettant de détruire les bactéries. De plus, ce bâtiment accueille des bureaux administratifs d'équipes sportives régionales et quelques commerces particuliers tous en lien avec la communauté sportive.

Aménagements prévus[modifier | modifier le code]

Le second bâtiment sera construit en 2008 et comprendra un terrain de football synthétique intérieur (d'un coût de 10 millions de dollars) de dimensions compétitives internationales et une piste de course de compétition. Il suivra les mêmes lignes directrices de conception que le principal et servira de gymnase aux usagers de la cité. Des gradins de 800 places peuvent accueillir les spectateurs[1].

L'aménagement de terrains de compétitions extérieurs de soccer et de football viendra compléter la Cité du sport de Terrebonne simultanément.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Communiqués