Chris Hope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hope.

Chris Hope
Image illustrative de l’article Chris Hope
Biographie
Nom Christopher Jonathan Hope
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Britannique
Nat. sportive Drapeau : Angleterre Anglais
Naissance (46 ans)
Lieu Sheffield (Angleterre)
Taille 1,85 m
Poste Défenseur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1989-1990Drapeau : Angleterre Darlington 000 0(0)
1990-1993Drapeau : Angleterre Nottingham Forest 000 0(0)
1993-2000Drapeau : Angleterre Scunthorpe United 333 (20)
2000-2006Drapeau : Angleterre Gillingham 264 (15)
2006-2009Drapeau : Angleterre Rushden & Diamonds 135 (11)
2009-2011Drapeau : Angleterre Corby Town (en)
2011-2012Drapeau : Angleterre St Neots Town (en)
2012-2013Drapeau : Angleterre AFC Rushden & Diamonds 030 0(4)
Total 610 (193)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 20 mars 2015

Christopher Jonathan Hope, couramment appelé Chris Hope, est un footballeur anglais, né le à Sheffield. Évoluant au poste de défenseur, il est principalement connu pour ses saisons à Scunthorpe United, Gillingham et Rushden & Diamonds.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Natif de Sheffield, il commence sa carrière à Darlington en 1989, avant de rejoindre Nottingham Forest dès la saison suivante, mais sans réussir à s'imposer en équipe première pendant les trois saisons qu'il y passe.

Au début de la saison 1993-94, il rejoint alors Scunthorpe United lors d'un transfert d'un montant de 50.000 £. Il y reste 7 saisons en tout, devenant une pièce essentielle de l'équipe, prenant part à 333 matches du club (dont 288 en Third Division), avec notamment une série de 177 matches consécutifs sans en manquer un seul.

En juillet 2000, il est transféré à Gillingham pour 250.000 £, où il découvre la First Division. Il s'y impose comme un élément indispensable de l'équipe, réussissant de nouveau à jouer une impressionnante série de 176 matches consécutifs sans en manquer un seul, série qui se termine à cause d'une suspension. Son contrat est prolongé de trois ans en mars 2003 et, à la suite du départ du capitaine Paul Smith (en) et à la relégation du club en League One à la suite de la saison 2004-05, il est nommé capitaine du club.

Toutefois, il manque la majeure partie de cette saison à cause d'une blessure et est libéré de son contrat à la fin de celle-ci par l'entraîneur Ronnie Jepson (en), après avoir fait 264 apparitions sous le maillot de Gillingham (dont 236 en championnat). Il s'engage, alors en juillet 2006, avec Rushden & Diamonds qui joue alors en Conference National. Son nouvel entraîneur, Paul Hart (en), voit en lui un leader d'expérience capable d'aider les jeunes joueurs de son effectif à progresser et le nomme capitaine dès son arrivée.

Mais Rushden & Diamonds connaît alors de grosses difficultés financières (difficultés financières qui mèneront le club jusqu'au dépôt de bilan en 2011) qui le contraignent à réduire leur masse salariale et donc à dégraisser leur effectif. C'est ainsi que le contrat de Hope est résilié après deux saisons. Après avoir refusé une offre de Dover Athletic entraîné par son ancien co-équipier de Gillingham Andy Hessenthaler (en) et qui jouait alors en Isthmian Football League, il s'engage pour le club de Conference North Corby Town (en).

Il y reste deux saisons avant de s'engager, pendant l'été 2011, pour St Neots Town (en) qui joue en Southern Football League. Il y reste une saison avant de participer à l'aventure de la recréation de Rushden & Diamonds, disparu en 2011 et recréé par les supporteurs sous le nom d'AFC Rushden & Diamonds. Il s'y engage le et s'y impose comme un des piliers de la défense avant de prendre sa retraite à la fin de la saison.

Son père, John Hope (en), et son frère, Richard Hope (en), ont été aussi footballeurs professionnels, principalement à Sheffield United pour son père et à Northampton Town pour son frère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]