Cherry Blossoms

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cherry Blossoms
Un rêve japonais
Titre original KirschblütenHanami
Réalisation Doris Dörrie
Scénario Doris Dörrie
Acteurs principaux
Sociétés de production Olga Film GmbH
Bayerischer Rundfunk
ARD-Degeto
Arte
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Romance
Drame
Durée 127 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cherry Blossoms, un rêve japonais (KirschblütenHanami) est un film allemand de Doris Dörrie, sorti sur les écrans en 2008.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trudi (Hannelore Elsner) apprend que son époux Rudi (Elmar Wepper) est atteint d’un cancer en phase terminale et ne trouve pas le courage de le lui annoncer. Lorsque le médecin lui suggère d’entreprendre pour la dernière fois un voyage avec son mari, Trudi propose à ce dernier, très casanier et qui n’aime guère quitter le petit village où le couple réside, de rendre visite à leurs enfants à Berlin. Quelque peu décevante, la visite de la capitale est rapidement suivie d’un séjour au bord de la mer Baltique. Là se produit un évènement dramatique qui va obliger Rudi à reconsidérer son épouse, passionnée par la culture japonaise et le Butō, la « danse des ténèbres » qu’elle pratiquait.

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

  • Amour : Il lie très fortement les protagonistes au début et malgré la séparation, c’est l’amour de Rudi pour sa femme disparue qui l’amènera à accomplir son voyage initiatique au Japon.
  • Mort : Trudi est la seule à savoir que son mari est très proche de mourir. Pourtant, c'est sa mort inattendue qui emmène le personnage du film à la découverte du Japon pour comprendre "où se trouve" sa femme disparue.
  • Séparation : Les deux personnages principaux ont l’un pour l’autre un amour inconditionnel, alors qu’ils auraient souhaité tout accomplir ensemble ils se retrouvent séparés par quelque chose de plus fort qu’eux. De plus les enfants des Angermeier mènent leur vie indépendamment, et même à l’étranger. Ils sont complètement absorbés par leur quotidien au point de ne se préoccuper que très peu de la famille qui leur reste.
  • Poésie : Elle se dégage du film au travers de la découverte des paysages japonais, de la danse Butō ou encore du Hanami.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Cherry Blossoms est dédicacé au mari de Doris Dörrie, décédé en 1996.

Récompenses et nominations [1][modifier | modifier le code]

Festival du Film de Berlin 
Compétition Officielle
Nomination à l'Ours d'argent du meilleur acteur pour Elmar Wepper
Nomination à l'Ours d'or pour Doris Dörrie
Nomination au Grand Prix du jury pour Doris Dörrie
Nomination à l'Ours d'argent du meilleur scénario pour Doris Dörrie
Nomination à l'Ours d'argent du meilleur réalisateur pour Doris Dörrie
Nomination pour le Prix Alfred-Bauer pour Doris Dörrie
Prix de la Jeunesse

Distribution[2][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]