Cherry (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cherry GmbH
logo de Cherry (entreprise)
Logo de la société Cherry GmbH

Création à Highland Park (Illinois)
Fondateurs Walter Lorraine Kirsch
Forme juridique Société à responsabilité limitée de droit allemand (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Auerbach in der Oberpfalz
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Manfred Schöttner
Activité Informatique
Électronique
Produits Claviers
Souris
Commutateurs
Société mère GENUI Partners
Effectif 380 (2015)
Site web www.cherry-world.com

Résultat net 250 millions d'  (2007)

Cherry GmbH (anciennement Cherry Corporation, stylisé CHERRY ) est un fabricant allemand de périphériques informatiques. Née aux États-Unis, son siège est basé en Allemagne[1]. Jusqu'en 2008, la compagnie commercialisait une large gamme de produits électroniques, capteurs ou encore équipements automobile. Après cela, la compagnie fut rachetée par ZF Friedrichshafen AG et renommée ZF Electronics GmbH. La dénomination CHERRY a été conservée uniquement pour ses périphériques d’entrée informatique. Depuis le début de l'année 2016, cette gamme de produits opère de manière indépendante sur le marché sous le nom de Cherry Group. Après un partenariat de huit ans avec ZF Friedrichshafen AG , Cherry (le fabricant de périphériques d'entrée d'ordinateur) a été vendu à GENUI Partners en [2]

Un clavier produit par Cherry
Usine de production à Bayreuth

Histoire[modifier | modifier le code]

Cherry a été fondée en 1953 par Walter Cherry à Highland Park, dans l'Illinois , aux États-Unis. L'entreprise produit alors des micro-interrupteurs. Cherry fabrique des claviers depuis 1973 et prétend être le plus ancien fabricant de claviers encore en activité[1]. En 1979, son siège est transféré à Auerbach in der Oberpfalz en Allemagne, où tous ses produit sont maintenant développés. Elle possède également des bureaux au Royaume-Uni, en Italie , en France , à Hong Kong , en Inde , au Mexique , en Australie et ailleurs, et vend ses produits dans la plupart des pays du monde.

En 2008, Cherry est rachetée par ZF Friedrichshafen AG et incorporée sous le nom de division Corporate de ZF Electronics GmbH . La marque Cherry continue d'être utilisée pour les périphériques informatiques.

Parmi les produits les plus connus de Cherry figurent sa gamme de commutateurs MX et ML, développés en 1983 et utilisés en particulier dans les claviers d'ordinateur haut de gamme[3].

Aujourd'hui, Cherry fabrique les produits suivants :

Cherry MX bascule dans les claviers grand public[modifier | modifier le code]

Clavier mécanique, dépouillé de ses touches et équipé de commutateurs Cherry MX bleus.
Commutateurs Cherry MX bleu (à gauche) et marron, désassemblé (à droite).
Plaque de test Akwok, munie de neuf commutateurs.

Les commutateurs Cherry MX ont été développés et brevetés à partir de 1983[4] et ont été commercialisés pour la première fois vers 1985. Utilisés dans les claviers, ils présentent l'avantage d'être beaucoup plus fiables et durables que les commutateurs à membrane. Le retour tactile permet d'arrêter la pression des doigts avant que ceux-ci ne viennent s'écraser contre le fond rigide du clavier et offre ainsi une meilleure expérience dactylographique[5].

De nos jours, il existe treize variétés de commutateurs, chacun associés à une couleur différente. Chaque commutateur diffère par la raideur du ressort le composant, et par le type de retour (absent, tactile ou bien tactile et sonore)[6]. Chaque type de commutateur est conçu pour un usage particulier. Ainsi, les commutateurs linéaires, sans retour tactile, seront préférés par les joueurs de jeux vidéos, alors que ceux à retour tactile seront plutôt destinés aux dactylographes[7].

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix d'excellence industrielle du meilleur établissement industriel européen, décerné à Cherry GmbH
  • Automotive Lean Production Award, décerné à la société Cherry par le magazine d'économie Allemand Automobil-Produktion en 2006
  • Bayerischer Qualitätspreis 2008, au site de Bayreuth[8]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « L'histoire - A propos de Cherry », sur www.cherry.fr (consulté le 2 mars 2019)
  2. (en) « GENUI Acquires ZF Subsidiary Cherry », ZF Friedrichshafen AG (consulté le 28 août 2018)
  3. (en-US) Anson Wong et Tom Li, « The complete guide to mechanical keyboard switches for gaming », sur PC Gamer, (consulté le 2 mars 2019)
  4. (en) Brevet U.S. 4467160
  5. (en-US) Christoph Berger, « Advantages and Disadvantages of Mechanical Keyboards », sur Mechanical-Keyboard.org, (consulté le 2 mars 2019)
  6. « CHERRY MX - Our best keyboard switches », sur www.cherrymx.de (consulté le 2 mars 2019)
  7. (en-US) Mike Keane, « The Complete Cherry MX Mechanical Switch Guide (With Sounds) », sur GamingGem, (consulté le 2 mars 2019)
  8. (de) « Preisträger seit 1993 - Wirtschaftsministerium Bayern », sur Website des Bayerischen Staatsministeriums für Wirtschaft, Landesentwicklung und Energie (consulté le 2 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]