Charles Grenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grenier (homonymie).
Charles Grenier
Jean Charles Marie Grenier.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
BesançonVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Gren.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Domaine
Science végétale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean Charles Marie Grenier, alias Charles Grenier, né le à Besançon - mort à Besançon le , est un botaniste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il effectue de brillantes études secondaires puis s'inscrit à l'école de médecine de Besançon où il obtient le titre de docteur en 1836.

Il passe l'été 1836 à Eaux-Bonnes et y fait la rencontre du pâtre-herboriste Pierrine Gaston-Sacaze. Ils garderont une relation épistolaire.

Il n'exercera jamais la médecine car il est nommé professeur d'histoire naturelle à l’école de médecine de Besançon dès l'année 1837. Il soutient une thèse sur la géographie botanique du département du Doubs. Ayant ainsi obtenu le grade de docteur ès sciences , il devint professeur de botanique à la création de la faculté des sciences de Besançon en 1845.

Il est l'auteur de travaux de phytogéographie sur le Jura, il est le co-rédacteur avec Dominique Godron de la Flore de France (la Grenier & Godron) éditée de 1847 à 1856.

Le frère Ogérien lui confia le soin de terminer et réviser le volume de botanique de l’Histoire naturelle du Jura et des départements voisins, après la mort de son rédacteur initial : Eugène Michalet.

Avant son décès en 1875, il lègue son herbier au Muséum national d'histoire naturelle de Paris.

Le International Plant Names Index lui attribue plus de 500 plantes dont il est l'inventeur, souvent avec Dominique Godron.

Ses publications[modifier | modifier le code]

  • Souvenirs botaniques des environs de Eaux-Bonnes, actes de la Société linnéenne de Bordeaux, t.9, 15 juin 1837
  • Observations sur les genres Moenchia et Malachium, 1839, 8 p.
  • Thèse de géographie botanique du département du Doubs, 1844
  • Fragment de voyage botanique dans les Alpes du Dauphiné (1848), discours de réception à l'Académie de Besançon, 1849, 76 p.
  • Florula Massiliensis advena: Florule exotique des environs de Marseille, extrait des Mémoires de la Société d’Émulation du département du Doubs, Séance du 13 juin 1857, Besançon : Dodivers, 1857 [1]
  • Flore de la chaine jurassique
  • 1re partie : Dicotylées - Dialypétales, Paris : F. Savy & Besançon : Dodivers, 1865 [2].
  • Flore de France: ou Description des plantes qui croissent naturellement en France et en Corse, avec Dominique Godron :
  • Tome 1, Paris : J.-B. Baillière, 1848 [3]
  • Tome 2, Besançon : Sainte-Agathe aîne & Lyon : Charles Savy, 1850 [4]
  • Tome 3, Paris : F. Savy, 1853 [5]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notice nécrologique dans le Bulletin de la Société Botanique de France, vol.23, 1876, p. 69
  • Benoît Dayrat, Les botanistes et la flore de France: trois siècles de découvertes, Muséum national d'histoire naturelle, 2003, p. 394

Liens externes[modifier | modifier le code]

Gren. est l’abréviation botanique standard de Charles Grenier.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI