Charles Eyck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Eyck
Charles Eyck (1953).jpg
Charles Eyck en 1953.
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Schimmert (Pays-Bas)
Nom de naissance
Charles Hubertus Eyck
Nationalité
Activité
Maître
Mouvement
Distinctions
prix de Rome néerlandais en peinture (1922)

Charles Eyck né le à Meerssen et mort le à Schimmert est un peintre et sculpteur néerlandais.

Avec Henri Jonas et Joep Nicolas, il a été un pionnier de l’école de Limbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Eyck a étudié l'art monumental, comme la peinture murale, le vitrail, la grisaille sur verre opalin, à l'Académie d'État à Amsterdam. Auparavant, il avait commencé comme peintre à la faïencerie Céramique de Maastricht.

Il obtient le prix royal de peinture en 1920 et le prix de Rome néerlandais en peinture en 1922. Il expose sa toile Femme suédoise au Salon d'automne de 1928[1].

Après un court séjour en Suède, au Curaçao, dans le sud de France, Amsterdam, Clamart et Utrecht, il s’installe à Schimmert.

Il a été critiqué parce qu'il persistait dans le genre religieux. En partie à cause de ces critiques et sa surdité croissante, il vivait de plus en plus dans l'isolement dans la maison qu'il dessina lui-même Ravensbos à Schimmert.

Charles Eyck meurt le à Schimmert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 478.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]