Chagga (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Chagas (peuple))
Aller à : navigation, rechercher
Chagga
Description de cette image, également commentée ci-après

Chagga du Kilimandjaro devant une habitation traditionnelle entourée d'ananas

Populations significatives par région
Drapeau de la Tanzanie Tanzanie 600 000[1]
Autres
Langues Chaga

Les Chagga sont un peuple bantou d'Afrique australe, vivant en Tanzanie, principalement sur les contreforts du Kilimandjaro et du Mont Méru. Quelques communautés vivent également au Kenya[1].

Ils pratiquent l'irrigation de longue date et l'ingéniosité de leur système a très tôt attiré l'attention des observateurs[2].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on rencontre de multiples variantes de l'ethnonyme : Caga, Chaga, Chaggas, Djaga, Dsagga, Dschaga, Dschagga, Haya Chaga, Haya, Jagga, Mchagga, Wa-caga, Wachaga, Wachagga, Wadschagga, Wajagga, Waschagga[3].

Langue[modifier | modifier le code]

Ils parlent différents dialectes du chaga, une langue bantoue.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Plats chagga

La banane joue un rôle capital dans la culture et l'alimentation des Chagga[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) James Stuart Olson, « Chagga », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 124 (ISBN 9780313279188)
  2. « The traditional irrigation system of the Chagga of Kilimanjaro » [1]
  3. Source RAMEAU, BnF [2]
  4. François Bart, Milline Jethro Mbonile et François Devenne (dir.), « Les bananes », in Kilimandjaro : montagne, mémoire, modernité, Presses universitaires de Bordeaux, Pessac, 2003, p. 86-88 (ISBN 2-86781-309-3)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Sally Falk Moore, « The secret of the men : a fiction of Chagga initiation and its relation to the logic of Chagga symbolism », in Africa (Londres), 46 (4) 1976, p. 357-370
  • (en) Sally Falk Moore et Paul Puritt, The Chagga and Meru of Tanzania, International African Institute, Londres, 1977, 140 p.
  • (en) A. Ndesario, « Ujamaa (African socialism) and Christianity in Chagga tradition », in Occasional research papers in African religions and philosophies (Kampala), n° 24, octobre 1974, IV, 32 p.
  • Gérard Philippson, Gens des bananeraies : contribution linguistique à l'histoire culturelle des Chaga du Kilimandjaro, Centre de recherches, d'échanges et de documentation universitaire (Kenya) 1981 (ISBN 2-86538-094-7) (texte remanié d'une thèse de 3e cycle)
  • (en) Kathleen Mary Stahl, History of the Chagga people of Kilimanjaro, Mouton, Londres, 1964, 394 p.
  • (en) Eva Stuart-Watt, Africa's dome of mystery, comprising the first descriptive history of the Wachagga people of Kilimanjaro, their evangelization, and a girl's pioneer climb to the crater of their 19,000 ft. snow shrine, Marshall, Morgan & Scott, Londres, Edimbourg, 1930, 215 p.
  • (en) Brian Yonge, « The rise and fall of the Chagga Empire », in Kenya past and present (Nairobi), n° 11, 1979, p. 43-48

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :