Cellule CHO

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cellules CHO vues au microscope à contraste de phase.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cho.

Les cellules CHO sont une lignée cellulaire issue d'ovaires de hamster de Chine (Cricetulus griseus) couramment utilisée en recherche dans le domaine médical, en biotechnologie et par l'industrie pharmaceutique pour la production de protéines thérapeutiques[1].

Elles ont été introduites dans les années 1960, à partir d'une lignée isolée en 1957[2],[3], comme culture cellulaire monocouche nécessitant l'adjonction de proline dans leur milieu de culture. Elles existent aujourd'hui selon différentes lignées présentant des altérations génétiques variables. Elles sont utilisées pour les études génétiques, les recherches sur l'expression des gènes — notamment pour produire des protéines recombinantes — et la nutrition, ainsi que pour réaliser des analyses de toxicité.

Il s'agit de l'une des lignées cellulaires les plus couramment utilisées dans la production de médicaments tels que les anticorps thérapeutiques. Près de 70 % de toutes les protéines produites par recombinaison à des fins thérapeutiques sont exprimées par des cellules CHO[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Recombinant Protein Therapeutics from CHO Cells — 20 Years and Counting, brochure du CHO consortium – Society for Biological Engineering.
  2. (en) J. H. Tjio et Theodore T. Puck, « Genetics of Somatic Mammalian Cells – II. Chromosomal Constitution of Cells in Tissue Culture », Journal of Experimental Medicine, vol. 108, no 2,‎ , p. 259-268 (PMID 13563760, DOI 10.1084/jem.108.2.259, lire en ligne)
  3. (en) Theodore T. Puck, Steven J. Cieciura et Arthur Robinson, « Genetics of Somatic Mammalian Cells – III. Long-Term Cultivation of Euploid Cells from Human and Animal Subjects », Journal of Experimental Medicine, vol. 108, no 6,‎ , p. 945-956 (PMID 13598821, DOI 10.1084/jem.108.6.945, lire en ligne)
  4. (en) David L. Hacker, Maria De Jesus et Florian M. Wurm, « 25 years of recombinant proteins from reactor-grown cells — Where do we go from here? », Biotechnology Advances, vol. 27, no 6,‎ , p. 1023-1027 (PMID 19463938, DOI 10.1016/j.biotechadv.2009.05.008, lire en ligne)
  5. (en) Florian M Wurm, « Production of recombinant protein therapeutics in cultivated mammalian cells », Nature Biotechnology, vol. 22, no 11,‎ , p. 1393-1398 (PMID 15529164, DOI 10.1038/nbt1026, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]