Carlos Corporán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Carlos Corporán Baseball pictogram.svg
Carlos Corporán on June 29, 2015.jpg
Rangers du Texas
Receveur
Frappeur ambidextre  Lanceur droitier
Premier match
6 mai 2009
Statistiques de joueur (2009-2014)
Moyenne au bâton ,226
Circuits 17
Points produits 63
Équipes

Carlos Fernando Corporán (né le 7 janvier 1984 à Hato Rey, Porto Rico) est un receveur des Rangers du Texas de la Ligue majeure de baseball.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carlos Corporán est drafté par les Angels d'Anaheim au 29e tour de sélection en 2001[1] puis par les Brewers de Milwaukee en 12e ronde en 2003[2]. Mis sous contrat par les Brewers le 4 juin 2003, il fait ses débuts dans le baseball majeur avec cette équipe le 6 mai 2009. Il ne joue qu'un match et ne fait qu'un passage au bâton avec Milwaukee, mais en profite pour obtenir son premier coup sûr au plus haut niveau contre le lanceur Paul Janish des Reds de Cincinnati et marquer son premier point[3]. Devenu agent libre après une année 2009 complétée avec Sounds, le club-école Triple-A des Brewers, il rejoint la franchise des Diamondbacks de l'Arizona et passe 2010 en ligues mineures avec leur club-école de Reno[4].

Corporán signe un contrat avec les Astros de Houston le 22 novembre 2010. Il dispute 52 parties avec le club durant la saison 2011, récoltant 11 points produits.

Il joue pour Houston jusqu'en 2014 et est le 21 janvier 2015 échangé aux Rangers du Texas pour le lanceur droitier Akeem Bostick[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 2001 Anaheim Angels Picks in the MLB June Amateur Draft, baseball-reference.com.
  2. (en) 12th Round of the 2003 MLB June Amateur Draft, baseball-reference.com.
  3. (en) Sommaire du match Milwaukee-Cincinnati du 6 mai 2009, baseball-reference.com.
  4. (en) Statistiques de Carlos Corporán en ligues mineures, baseball-reference.com.
  5. (en) Astros trade catcher Carlos Corporan to the Rangers, Evan Drellich, Houston Chronicle, 21 janvier 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]